Église catholique en Brabant wallon

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

Église catholique en Brabant wallon

 

Gardons courage ! – Message de nos évêques

Message des Évêques de Belgique à l’occasion de la nouvelle crise du coronavirus

La quatrième vague du coronavirus frappe durement notre pays. Les hôpitaux sont à la limite de la saturation. De plus en plus d’écoles passent au distanciel. Les chaînes de production ne suivent plus. La culture, l’hôtellerie et tant d’autres secteurs revivent des temps difficiles. Et surtout, le découragement se généralise. Nous pensions que la vaccination battrait le virus en brèche. Mais, ce dernier s’avère plus fort et imprévisible que prévu. Que faire ?

Une seule issue pour les Évêques : celle d’une solidarité soutenue qui seule offre un véritable avenir. Solidarité par la poursuite d’une observation stricte et convaincue des mesures de sécurité : elles nous protègent et protègent notre prochain. Solidarité par la vaccination : les vaccins sont efficaces, pour beaucoup ils font la différence entre vie et mort, entre une maladie grave et bénigne. Moins nombreux sont les patients hospitalisés pour infection au coronavirus, moins long est le report des opérations de patients gravement malades.

Solidarité mondiale également : ce n’est que lorsque la population mondiale sera suffisamment vaccinée que nous réussirons à vaincre cette pandémie.

Les Évêques ont défendu à plusieurs reprises cette solidarité qui fixe les limites de notre liberté individuelle. Ils réinsistent aujourd’hui. Ne perdons pas courage en ces jours difficiles. Suivons strictement les mesures édictées par les autorités. Mais nous pouvons aller plus loin. À l’heure où de nombreux travailleurs épuisés sont dans l’incapacité de poursuivre le travail, le bénévolat peut faire toute la différence dans les domaines des soins, de la garde d’enfants, de l’aide à domicile et autres. Une attention supplémentaire aux personnes âgées, aux isolés et à ceux qui sont en situation difficile permet d’éviter le pire. Les possibilités sont nombreuses : individuellement, en famille, en groupe, en association, en paroisse, en réseau.

La crise de l’asile

En ces semaines sombres, les Évêques attirent aussi l’attention sur la nouvelle crise de l’asile à laquelle est confronté notre pays. Les centres d’accueil sont surpeuplés. Des dizaines de personnes vivent dans la rue. Les Évêques demandent au Gouvernement, à la société, aux paroisses et aux monastères d’accroître leurs efforts et à tous ceux qui peuvent aider de le faire.

N’abandonnons personne dans la rue, c’est indigne d’une société humaine.

Les chrétiens vivent actuellement le temps de l’Avent : temps d’attente de Noël pleine d’espérance de ‘la vraie Lumière qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme’ (Jn 1,9). Les chrétiens s’engagent par le biais d’Entraide et Fraternité, Action Vivre Ensemble, de Caritas et de tant d’autres mains tendues aux autres en ce temps de pandémie. Ils s’engagent aussi par la prière, la célébration de l’Eucharistie et par une attention particulière aux questions existentielles et aux besoins spirituels de leur entourage.

Les Évêques remercient chaleureusement tous ceux qui s’engagent pour leur prochain et en premier lieu pour les plus vulnérables.

SIPI – Service de presse des Évêques de Belgique
Bruxelles, 6 décembre 2021

Sur le même sujet

Derniers articles