Église catholique en Brabant wallon

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

Église catholique en Brabant wallon

 

Autrement, Dieu – La pépite du mois

Aujourd’hui, ce n’est pas une nouveauté que je vous présente mais le petit livre d’un auteur qui a, en ce moment, beaucoup de choses à nous dire puisqu’il enchaîne livre sur livre. Tout débute chez ce prêtre du diocèse de Lille avec une expérience pour le moins traumatisante : le silence de Dieu.

Qui nous fera voir le bonheur ?

Plaqué au sol par le silence de Dieu, une question m’a étrillé : Qui nous fera voir le bonheur ? (Ps 4). J’ai entendu que le ciel est en l’homme. Et qu’il n’y a pas à le chercher ailleurs.

J’ai alors enterré soigneusement toutes mes aspirations à l’au-delà.

La mésange qui voletait allègrement à la recherche des brindilles nécessaires à son nid m’a fait comprendre qu’il n’y a pas d’autre vie que celle que nous vivons, et qu’il serait bien sot de passer à côté d’elle. J’ai prié Dieu de m’accorder un troisième œil qui me donnerait de lire le sens caché de choses. J’ai « entendu » qu’il n’y a rien à chercher ailleurs que dans la profondeur du quotidien : qu’importe l’après, on verra bien ! Chercher ce qui se cache en l’homme, ce avec quoi aujourd’hui il est en relation, quelle est l’ampleur de son rapport au monde, suffit pour vivre. Dans la fragilité et la grandeur du quotidien se cache une profondeur d’éternité : il y a plus grand que l’homme en l’homme. J’y crois.

Il n’est pas nécessaire de se faire eunuque ou de manger des sauterelles dans un désert pour savourer les délices du Royaume qui se révèle au cœur du quotidien. Nul besoin de gymnastique religieuse et d’efforts disgracieux pour obtenir ce que nous n’aurions pas. Il suffit de se concentrer sur la vie qui est là : elle est donnée. Par grâce.

Une Vie se révèle dans l’ordinaire des jours. Le « Royaume qui vient » dont parle Jésus dans l’Evangile, c’est cette Vie qui advient dans la vie. Si quelque chose nous manque pour pressentir l’éternité, nous devons le chercher dans ce que nous sommes et dans ce que nous avons, et pas ailleurs.

Cet extrait est tiré du livre Autrement, Dieu de Raphaël Buyse (Ed. Bayard, Paris, 2019, pp.39-40).

Raphaël Buyse expérimente le silence de Dieu alors qu’il se retire du monde à deux pas de chez nous, dans le petit monastère Saint-André de Clerlande. Il y découvre un autrement de la vie et de la foi, plein de sagesse et de fraîcheur, comme en témoigne l’extrait ci-dessus, et que je résumerais grâce aux propos de Brigitte Melis, ancienne responsable du Service, qui a déjà commenté le livre à l’occasion de sa sortie en 2019 : il s’agit de « [d]evenir chaque jour plus humain à la suite du Christ, dans la certitude de la présence silencieuse de Dieu ».

L’auteur poursuivra sa réflexion sur cette part de Dieu qui est en nous dans le livre Autrement l’Évangile, également disponible au Service de Documentation. Venez redécouvrir l’Évangile tel qu’il est perçu par Raphaël Buyse, si vous ne craignez pas d’être secoués dans vos convictions !

Et un dernier ouvrage de sa plume, tout aussi décapant, vient de sortir tout récemment : Il n’y a que les fous pour être sages, que je vous invite également à venir emprunter !

Véronique Van De Walle,
Service de Documentation