Le peuple haïtien, un peuple debout

A Haïti, la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption de Port-au-Prince, est un vestige impressionnant du tremblement de terre. La représentation de ces ruines sont d’ailleurs au cœur de la campagne de Carême d’Entraide et Fraternité. Une cathédrale, comme une église, est un espace qui élève, qui rassemble et qui unit. Méditation pour nous ouvrir à la vie des Haïtiens.

Il a fallu trente ans pour bâtir cette cathédrale, avant que celle-ci soit consacrée le 20 décembre 1914. Le 12 janvier 2010, lors du tremblement de terre, elle sera détruite en quelques minutes. La cathédrale est détruite mais la rosace, sans ses vitraux, est toujours là, intacte. Bien qu’il ne soit plus possible de prier Dieu dans le bâtiment, Il est bel et bien toujours présent et cette rosace est devenu le symbole du triomphe de la lumière sur les ténèbres.

Peuple debout
Aujourd’hui, ces ruines ressemblent à un amphithéâtre. Les colonnes sont comme des personnes encore debout, dignes malgré les décombres et les gravats.
Les Haïtiens font renaître la vie au milieu des ruines. Ils ramènent la vie dans les gestes du quotidien, le marché, les échanges, les rencontres. La vie a repris son cours. Ce peuple courageux ne s’est pas laissé abattre. A l’image des colonnes, c’est un peuple debout, combatif et infiniment solidaire.
Voilà ce qu’a voulu nous partager l’artiste, Ginette Doumont. Elle a peint cette tapisserie afin de nous sensibiliser au cœur de notre carême sur notre chemin vers Pâques. Cette tapisserie nous est offerte comme une invitation à l’entraide, pour réveiller notre capacité à aimer, pour nous élever avec Celui qui vient nous sauver par sa passion, pour prier et chanter Dieu qui nous accompagne, qui croit en nous, en eux, en tous.

Espérance pour ici
En union avec le peuple haïtien, nous pensons à tous ceux qui, ici dans nos contrées, luttent pour rester debout : les sans-abri, les personnes précarisées, les migrants, les réfugiés, les demandeurs d’asile, les détenus et les marginalisés, … nos frères humiliés et laissés pour compte qui malgré tout et grâce à de nombreuses bonnes volontés, restent debout dans la lumière, dans l’espérance de la liberté !

Service de solidarité du vicariat du Brabant wallon

Pour en savoir plus…

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273