Vendredi-Saint

  • Décoration possible à l’entrée de l’église (de préférence dans le porche s’il est visible de l’extérieur) : une croix sobrement décorée
  • On annonce qu’un Livre d’intentions sera déposé dans le fond de l’église et mis à la disposition de chacun. Ces intentions seront portées dans la prière le soir lors de l’office.

A. S’il y a un office sans assemblée éventuellement retransmis localement (via Facebook, YouTube, etc.) :

  • Lors de la prière universelle, on reprend les intentions écrites dans le livre mis au fond de l’église. On veille à prier pour les victimes de l’épidémie, pour tous ceux qui sont aujourd’hui dans le désarroi, l’isolement ; ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes auprès des malades et des mourants.
  • On y ajoutera l’intention de prière spéciale pour les temps de pandémie, proposée par le Vatican.
  • Lors de la vénération de la croix, le baiser de la croix est limité seulement au prêtre qui préside.

Sources : Directives romaines – Commission inter-diocésaine de pastorale liturgique (CIPL) – Service de la Liturgie du Brabant wallon

B. Liturgie à la maison adaptable suivant les circonstances (forme simplifiée)

  • Durant la journée, si elle est proche ou sur le chemin des courses ou de la promenade, passer par l’église et écrire une intention dans le Livre d’intentions éventuellement déposé à l’entrée de l’église si la paroisse a pris cette initiative. Se recueillir un moment devant la croix.
  • À 15h ou le soir, prière du chemin de croix (il n’en manque pas sur internet).
  • Le soir, prendre le récit de la Passion selon S. Jean (en entier ou en partie) et le réciter à plusieurs voix comme indiqué dans les missels.
  • Une croix est apportée dans le coin-prière – on la décore de fleurs et de bougies - avec un moment de recueillement qui se conclut par une prière universelle.
  • On aura préparé à l’avance des intentions inspirées de la prière universelle du Vendredi-Saint. On veille à prier pour les victimes de l’épidémie, tous ceux qui sont aujourd’hui dans le désarroi, l’isolement ; ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes auprès des malades et des mourants.
  • On termine par le Notre Père.

Pour une célébration plus développée pour adultes et enfants, télécharger ici (document Word).

Sources : Commission inter-diocésaine de pastorale liturgique (CIPL) – Service de la Liturgie du Brabant wallon

C. Propositions supplémentaires diverses

RETOUR A LA PAGE D’ACCUEIL

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat du Brabant wallon
Chaussée de Bruxelles 67
BE - 1300 Wavre
+32 (0)10 235 260

Secrétariat du Vicariat
Eva Calatayud Saorin
+32 (0)10 235 273