Tous disciples en mission… que lire ?

Dans le cadre de l’année « Tous disciples en mission », le Service de documentation veillera à vous proposer régulièrement des ouvrages et des outils en lien avec cette thématique pour vous aider à entrer dans la démarche et préparer des animations.

Comme par exemple : « Ces fidèles qui ne pratiquent pas assez » de V. le Chevalier, « Vivre sa foi dans une société sécularisée » G. Comeau, « Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien » de P.-L. Choquet, J.-V. Elie et A. Guillard, …
Voyez les descriptifs de ces ouvrages ci-dessous.

« La foi est faite pour être vécue aux frontières de l’Eglise », cette phrase de Madeleine Delbrêl rejoint bien notre thème …et avec elle, ils sont nombreux les témoins « en sortie » dont saint Paul, Jean Vanier, le père Joseph Wresinski,…


Vivre sa foi dans une société sécularisée - G. Comeau – Médiaspaul

L’auteure, religieuse xavière, présente ce petit livre comme une invitation à comprendre, à espérer et à discerner la mission du chrétien dans notre monde sécularisé.
Dans un premier chapitre, elle présente la situation : sécularisation, post-modernité, perte de transcendance et d’horizon mais aussi quête de sens, engouement pour la méditation, …
Dans un deuxième chapitre, elle aborde la question : comment rendre raison de sa foi ? S’appuyant sur le texte du pape François La joie de l’Évangile, elle insiste sur le « disciple-missionnaire » qui rend témoignage en paroles mais surtout par la cohérence de sa vie ainsi que sur la nécessité d’une « Eglise en sortie » pour aller à la rencontre de l’autre, dans une dynamique de dialogue, pour signifier à l’autre qu’il a du prix aux yeux de Dieu.
Enfin, dans le troisième chapitre, elle propose des pistes d’espérance : On entre dans l’espérance surtout par la porte de la vie partagée avec d’autres. Cela s’appelle solidarité, fraternité, construction de ponts, tissage de liens. Comme l’espérance dont ils témoignent, ces engagements ne donnent pas de solutions, mais ouvrent des passages là où tout paraissait bouché.

Ces fidèles qui ne pratiquent pas assez… Quelle place dans l’Église ?
V. le Chevalier-Lessius

Dans cet ouvrage, l’auteure pose la question des baptisés éloignés de l’Église et catalogués trop souvent par les sociologues de « non-pratiquants » car absents de nos célébrations eucharistiques.
Plutôt que de les définir à partir de leur absence de pratique religieuse, elle pose la question de leur identité de « fidèles ». En effet, le terme « non-pratiquant » les définit à partir du sacrement de l’eucharistie qui devient premier et sacrement de « vérification » faisant passer le baptême au second plan ; il devient non plus un lieu de rassemblement mais une cause de distinction.
L’auteure nous propose de (re)découvrir dans l’Evangile comment chacun suit (ou pas) Jésus. Elle montre qu’il y avait plusieurs cercles autour de Jésus des foules aux apôtres en passant par les disciples et ceux qui, sortant de la foule, vivent une rencontre personnelle avec le Christ avant d’être renvoyés chez eux : « Va, ta foi t’a sauvé ».
Les baptisés absents et silencieux rompent souvent le silence à l’occasion des rites de passage : baptême, deuil, mariage,… Souvent ils se sentent jugés et sont même parfois déboutés alors que ces demandes sont en elles-mêmes de vrais professions de foi, des signes d’un travail souterrain qui les poussent à demander le baptême pour leur enfant ou le mariage à l’église.
Faut-il leur refuser les sacrements sous prétexte qu’ils sont absents ?
L’Église n’est pas une « fabrique » à sacrements mais une famille dont une des missions est de mettre en relation tous les enfants avec le Père. Dans une de ses homélies, le pape François parle du bon pasteur mais il l’adapte à notre temps en expliquant qu’aujourd’hui il en reste une et il manque les 99 autres et il appelle à avoir le courage de sortir pour aller à la rencontre de ces brebis qui nous manquent et d’en prendre soin là où elles sont. L’auteure traduit cela en disant que la mission des fidèles intégrés dans l’Église est d’aller marcher aux côtés de ces baptisés qui, comme les témoins d’Emmaüs, traversent la vie quotidienne sans y faire naturellement le lien entre amour, éthique et Évangile.

Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien – Collectif - Ed. de l’Atelier
Trois jeunes adultes, étudiants et doctorants, écrivent, en réponse aux manifestations de repli identitaire de certains catholiques méfiants face au monde actuel.
Nous cherchons à vivre la singularité et l’audace de la foi chrétienne, sans se replier sur elle-même, mais en la déployant pour qu’elle entre en résonance avec les défis du monde contemporain.
Ils veulent dire leur conviction que le christianisme doit plonger dans le monde, entrer en dialogue avec la diversité et apporter un souffle positif à la vie en société.
Ils veulent s’engager collectivement pour améliorer les conditions d’existence, l’écologie, l’hospitalité… pour être artisans d’une Terre nouvelle.


Liste des ouvrages actuellement disponibles en suivant ce lien

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273