Sept nouvelles familles syriennes en Belgique

via le « couloir humanitaire »

Olfat et Jared sont syriens. Ce 26 mars 2018, comme 6 autres familles réfugiées, ils ont posé le pied sur le territoire belge. Au nom de l’équipe d’accueil de la paroisse de Rixensart, Monsieur M. et Madame P. ont accueillis Olfat et Jared à leur arrivée à Zaventem.

Cette rencontre est le fruit du travail des organisateurs du « couloir humanitaire », qui a permis le parcours d’exil en toute sécurité de 28 personnes jusque-là réfugiées au Liban.

Du soulagement, de la fatigue, des larmes : le moment de ce 1er accueil à l’aéroport était chargé en émotions. Le temps y fera son œuvre, tout autant que toutes les attentions et services que les équipes d’accueil se sont préparées à offrir à ces personnes déracinées.

« Nous ne pouvions pas rester spectateur du drame de la guerre », telle était la motivation pour Hilde Kieboom, présidente de Sant’Egidio, qui a initié le projet ; « Il fallait faire quelque chose pour que vous puissiez arriver ici en sécurité ». Car là est bien l’enjeu prioritaire du Couloir humanitaire : “Le Couloir humanitaire donne priorité à la sécurité : d’un côté la sécurité des réfugiés de guerre, qui ne doivent plus mettre leur sort dans les mains de toutes sortes de passeurs peu scrupuleux ; d’un autre côté la sécurité des communautés qui les accueillent. Ces réfugiés ont été contrôlés à l’avance, nous savons qui ils sont.”

Porté par les différentes confessions religieuses de Belgique, le « Couloir humanitaire » devrait permettre l’accueil d’ici décembre 2018 de quelques 150 réfugiés syriens qui ont été sélectionnés sur base de leur vulnérabilité. Il s’agit essentiellement de familles avec enfants, de personnes âgées, en danger ou ayant besoin de soins médicaux importants. Les représentants des confessions anglicanes, syro-orthodoxes et musulmanes présents à Zaventem ont transmis de nombreuses bénédictions, souhaitant à ces exilés le bien précieux de la paix, en les assurant des aides pour trouver en Belgique l’environnement sûr qui leur permettra de reconstruire leur vie.
« Nous sommes ici pas seulement pour vous donner des fleurs, mais en arrivant en Belgique, vous pouvez compter sur les gens de paroisses qui sont là pour vous guider dans votre nouvelle vie. » (Hilde K)

Accueillir, et protéger, mais aussi aider à l’intégration, comme le demande le pape François. C’est bien à cela que Madame P. a à cœur de s’investir. Ce 26 mars, elle ouvre les bras à tous, pose une main sur l’épaule, rassure. Le meilleur d’elle-même est à l’œuvre et la déborde de sollicitude pour assurer à Olfat et Jared un nouveau départ dans notre pays où nous avons la grande chance de vivre en paix.

Au total, trente-huit d’entre eux sont désormais arrivés en Belgique mais d’autres sont toujours en attente dans les camps. C’est pourquoi nous relançons un appel pressant pour de petits logements d’une ou deux personnes.
Nous restons à votre disposition pour toute aide à la formation d’une équipe, ainsi que pour toute demande d’information ou de soutien.

Service des solidarités du Vicariat du Brabant wallon
Anne Dupont et Catherine Moens
solidarites@bwcatho.be
010/235 262

Voir les photos

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273