Semons le monde de demain

Bulletin de liaison n°8 - Mars-avril-mai 2018

« Carême » et « Jeûne » : deux termes si souvent associés, au point que pour les dictionnaires courants, un des sens du mot Carême est d’ailleurs, par métonymie, celui de « privation de nourriture, de plaisirs ». Une association qui a tout son sens si tant est que cette privation de nourriture, comme le souligne le pape Benoît XVI, rassasie une faim plus profonde, celle que nous expérimentons au plus intime de nous : « la faim et la soif de Dieu »

Si du Carême au jeûne il n’y a qu’un pas que nous sommes invités à franchir, autant que dans son sens de privation, approchons le jeûne dans son but de partage : ce que nous avons économisé, nous sommes invités à le donner à ceux qui jeûnent tous les jours, car ils n’ont pas de quoi manger. Ils sont des millions dans le monde et des milliers dans notre pays, …avec lesquels nous pouvons « semer le monde de demain », comme nous y invite avec justesse la campagne de Carême. Dans ce mouvement, comme l’expose Marguerite Léna, nous appartenons à une fraternité universelle, mais vécue selon le Christ (p.1-2). C’est ainsi qu’ont essayé de la vivre nos témoins du Brabant wallon (p.2-3). C’est dans ce sens que nous avons besoin de réaliser l’accueil des réfugiés syriens arrivant par visa humanitaire (p.3-4).

Avec les réfugiés, avec Entraide et Fraternité et les femmes du Burundi, avec nos paroisses et les associations proches de nous, avec les personnes précarisées, semons le monde de demain.

Anne, Catherine et Jean-Marie

Lire ce document dans son intégralité

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273