Catéchèse : nouveau Directoire

Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation


Le Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation a rendu public ce jeudi le nouveau Directoire pour la catéchèse. Il succède au Directoire catéchétique général de 1971 et au Directoire général pour la catéchèse de 1997. Ce long document a été approuvé par le Pape François le 23 mars dernier.

Présenté ce jeudi 25 juin en salle de presse du Saint-Siège par Mgr Rino Fisichella, le président du Conseil pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, ce nouveau Directoire pour la catéchèse est un long document de 300 pages, divisé en trois parties et douze chapitres. Le lien étroit entre l’évangélisation et la catéchèse est la particularité du nouveau Directoire qui souligne l’union entre la première annonce et la maturation de la foi, à la lumière de la culture de la rencontre. Cette particularité - explique-t-on - est d’autant plus nécessaire face à deux défis de l’Église à l’époque contemporaine : la culture numérique et la mondialisation de la culture.

Le baptisé est un missionnaire

Approuvé par le Pape François le 23 mars 2020, mémoire liturgique de saint Turibe de Mogrovejo qui, au XVIe siècle, a donné une forte impulsion à l’évangélisation et à la catéchèse, ce document rappelle que tout baptisé est un disciple missionnaire et que l’engagement et la responsabilité sont nécessaires pour trouver de nouveaux langages avec lesquels communiquer la foi.

On peut agir selon trois principes de base : le témoignage, car « l’Église ne naît pas du prosélytisme, mais de l’attraction » ; la miséricorde, catéchèse authentique qui rend crédible l’annonce de la foi ; et le dialogue, libre et gratuit, qui n’oblige pas mais qui, à partir de l’amour, contribue à la paix. Ainsi, explique le Directoire, la catéchèse aide les chrétiens à donner un plein sens à leur vie.

Dans sa première partie, intitulée « La catéchèse dans la mission évangélisatrice de l’Église », le texte s’attarde en particulier sur la formation des catéchistes : pour être des témoins crédibles de la foi, ils devront « être catéchistes avant de faire les catéchistes » et donc travailler avec gratuité, dévouement, cohérence, selon une spiritualité missionnaire qui les éloigne de la « fatigue pastorale stérile » et de l’individualisme.

Les enseignants, éducateurs, témoins, catéchistes devront accompagner avec humilité et respecter la liberté des autres. En même temps, il faudra « être vigilant avec détermination afin que toute personne, en particulier les mineurs et les personnes vulnérables, puisse se voir garantir une protection absolue contre toute forme d’abus ». Les catéchistes sont également invités à adopter un « style de communion » et à faire preuve de créativité dans l’utilisation des outils et des langues.



  • Le document n’est pas encore disponible en français…

Source : VaticanNews
Photo : Pixabay

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273