Décret des évêques de Belgique sur le catéchuménat

Aux prêtres, diacres, animateurs pastoraux, communautés religieuses, aux accompagnateurs des catéchumènes

Wavre, le 21 septembre 2020

Chers amis,

La revue diocésaine Pastoralia a publié dans son numéro de mai/juin 2020 (pp. 6 et 7) le nouveau décret des évêques de Belgique sur le catéchuménat et un courrier de l’Archevêché vient d’en avertir les prêtres. Ce décret est entré en vigueur pour tous nos diocèses ce 1er septembre 2020. Vous le trouverez ci-joint et je vous invite à le (re)lire attentivement.

Ce décret s’inscrit très largement dans la continuité des repères pastoraux qui étaient d’application dans le Vicariat du Brabant wallon. Ce qui ne veut pas dire… que ces repères étaient nécessairement appliqués par tous ! Ce document apporte aussi l’une ou l’autre nouveauté. Je voudrais attirer votre attention sur un certain nombre d’enjeux pastoraux sous-jacents à ces dispositions.

Les nouveautés :
• La mise en place dans chaque diocèse ou vicariat d’un registre d’entrée en catéchuménat
Comme le souligne le décret (n° 2 à 4), cette inscription dans un registre marque le fait que dès la célébration de l’entrée en catéchuménat, le candidat aux sacrements de l’initiation chrétienne entre dans un nouveau statut personnel. Il passe du pré-catéchuménat au catéchuménat proprement dit (DC, canon 788 §1) : par le fait-même, il est officiellement introduit dans l’Eglise pour y apprendre à devenir disciple du Christ avec les droits déjà importants que cela lui donne au sein de nos communautés – le n° 4 du décret les énumère.

Ceci souligne toute l’importance de la célébration liturgique du rite d’entrée en catéchuménat tel que le prévoit le Rituel (voir le RICA n° 14-15,18). Ce n’est donc pas une sorte de rite facultatif laissé au bon vouloir des curés et des accompagnants.

Quand sera célébré un rite d’entrée en catéchuménat, je demande donc aux responsables concernés de le notifier au service vicarial du Catéchuménat qui m’en informera. Le catéchumène sera alors inscrit dans ce registre et reconnu comme étant officiellement en route vers le baptême.

Pour la facilité, cette notification en vue de l’inscription au registre se fera au moyen du formulaire ci-joint.

• En vue de la célébration de l’Appel décisif, chaque catéchumène adressera dorénavant une lettre personnelle à l’évêque. Il y exprimera –avec ses mots à lui - son désir de participer à la célébration de cet Appel lors du 1er dimanche de carême précédant son baptême.

Ceci souligne le sérieux qu’il apporte à cette étape décisive qui le mène au baptême. Concrètement cette lettre (qui n’est en rien une affaire de style), il l’écrira après la rencontre avec l’évêque qui se tient quelques semaines précédant cette célébration et qui réunit autour de moi tous ceux et celles qui seront baptisés au temps pascal de cette année-là.

Ce que le décret réaffirme :
• La durée du temps de catéchuménat doit se déployer sur, au minimum, une année liturgique complète (n° 6-2°). C’est ce qui était déjà en vigueur au Brabant wallon, mais qui est, hélas, trop souvent encore contourné par certains pasteurs.

Devenir chrétien, choisir de vivre l’entièreté de sa vie à la suite du Christ, cela demande du temps, cela demande de cheminer avec des frères et des sœurs, de vivre souvent des temps de combats intérieurs, de découvrir la Parole de Dieu, d’apprendre à prier et à célébrer, de comprendre ce que cela change dans nos façons de vivre et de réagir…

Je constate combien ces sortes de catéchuménats-express d’à peine quelques mois ou semaines sont le plus souvent voués à l’échec. Ils sont un contre-témoignage pour les autres catéchumènes qui vivent cette démarche exigeante avec sérieux. Ils sont un contre-témoignage qui décrédibilise le catéchuménat lui-même quand on voit le nombre d’abandons qu’une telle façon de faire engendre, une fois reçu le baptême.

Toutes les histoires personnelles sont différentes : les situations particulières peuvent et doivent être prises en compte par l’évêque –le décret le dit (n° 12)- mais elles ne sont pas laissées au seul discernement local.

Il ne s’agit évidemment pas de décourager mais d’ouvrir un temps et un espace qui permettent des découvertes insoupçonnées, une transformation intérieure, tout un itinéraire initiatique de conversion avec les étapes et les divers rites qui en font partie et qu’évoque le n° 6-3°.

Pour rappel, cette durée d’un an minimum commence non quand un candidat se présente mais au moment de la célébration de son entrée en catéchuménat.

Je remercie notre service vicarial du Catéchuménat, soucieux d’aider pasteurs et accompagnateurs, à mettre en œuvre localement ces orientations communes du catéchuménat. Sa mission est de soutenir paroisses et Unités pastorales dans leur mission d’accompagnement des catéchumènes, d’organiser les célébrations communes présidées par l’évêque et de mettre sur pied temps forts et formations utiles à tous. Vous en trouverez l’agenda en annexe de cette lettre ainsi que sur le site https://www.bwcatho.be/-catechumenat-.html.

Le service du Catéchuménat rend aussi un service de coordination au sein du Vicariat. Dès qu’un cheminement d’adulte se met en route, je vous demande donc d’en tenir informée la responsable, Isabelle Pirlet (par les fiches d’inscription ci-jointes : catechumenat@bwcatho.be). Comme cela a été notifié aux prêtres, c’est désormais le service du vicariat qui jouera le rôle d’intermédiaire avec l’Archevêché. Il ne faut plus s’adresser au vicaire général. Sur base des baptêmes qui lui auront été directement annoncés par le service, il enverra aux prêtres concernés les autorisations canoniques requises.

Merci à chacune et chacun de vous pour votre collaboration à cette mission si belle et qui visiblement répond à l’attente que manifestent chez nous de plus en plus d’adultes désireux de recevoir le baptême.

A tous une année riche de grâces malgré ce temps qui ne manque pas de turbulences !

+ Jean-Luc Hudsyn

Lire le nouveau décret du catéchuménat

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat du Brabant wallon
Chaussée de Bruxelles 67
BE - 1300 Wavre
+32 (0)10 235 260

Secrétariat du Vicariat
Eva Calatayud Saorin
+32 (0)10 235 273