Message n°4bis de Mgr Hudsyn

Propositions pour célébrer la Semaine sainte en temps de confinement (31 mars)

Propositions A : elles sont destinées aux offices célébrés sans assemblée

Propositions B : elles sont destinées aux liturgies domestiques et familiales

1. LE DIMANCHE DES RAMEAUX

Décoration possible à l’entrée de l’église paroissiale (de préférence dans le porche s’il est visible de l’extérieur ou accroché à la poignée de la porte) : un peu de buis, ou des branches, décorés par exemple d’un ruban rouge

S’il y a un office sans assemblée éventuellement retransmis localement (via Facebook, YouTube etc) :

On ne fait pas de procession ni de bénédiction de rameaux.

Suggestion : on pourrait néanmoins commencer la célébration en lisant le récit de l’entrée de Jésus à Jérusalem en Mt 21, 1-11 puis passer à la prière d’ouverture de la messe : « Dieu éternel et tout-puissant, pour montrer au genre humain etc… »

Liturgie à la maison à adapter suivant les circonstances

Recueillir avec les enfants des branchages qui voient justement pousser leur premier feuillage.

On se réunit dans un coin-prière aménagé au lieu qui convient dans la maison – il est décoré d’une icône, d’une reproduction de l’entrée de Jésus à Jérusalem, d’une banderole dessinée et coloriée par les enfants avec le mot « Hosanna » (c-à-d : « De grâce sauve nous ! » – « Viens, secours-nous ! »).

Chacun peut tenir un rameau pendant qu’on lit (ou raconte ou mime) le récit de l’entrée de Jésus à Jérusalem en Mt 21, 1-11. Puis les rameaux sont disposés dans le coin-prière.

On peut lire à plusieurs voix la passion selon S. Matthieu (en entier ou en partie).

Chacun aura préparé une intention de prière que l’on partage ensemble en terminant par le Notre Père.

La banderole avec le mot « Hosanna » et les branches d’arbre ou de buis peuvent être mis après cela à la fenêtre ou suspendus au balcon.

2. LE JEUDI-SAINT

S’il y a un office sans assemblée éventuellement retransmis localement (via Facebook, YouTube etc) :

Il n’y a pas de lavement des pieds

Suggestion : à la fin de la messe, après la communion du ou des prêtres, on peut vivre un temps d’adoration avec l’hostie consacrée destinée au Vendredi-Saint. Il est bon s’il y a une retransmission par les ondes d’inviter ceux qui suivent ainsi cette messe à vivre un temps fort de « communion spirituelle ». Puis l’hostie consacrée est portée au tabernacle. On prononce la prière après la communion avec un envoi sobre et sans bénédiction.

Liturgie à la maison adaptable suivant les circonstances (forme simplifiée)

Commencer en prenant le récit de la préparation du repas pascal dans l’Exode 12, 1-8.11-14 (lu ou raconté) – Puis le récit du lavement des pieds dans l’évangile de Jean 13, 1-15 – Partage sur ces récits

Si cela convient, on peut poser en famille le geste du lavement des pieds réciproques, en faisant mémoire de la parole du Christ : « Je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds, les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. » – NB : on évitera de remplacer ce geste par un lavement des mains qui ne souligne guère ce qu’avait de paradoxal, voire de déroutant, ce geste posé par le Seigneur.

Des intentions, préparées à l’avance par chacun, sont mises en commun sans oublier en particulier l’ensemble du personnel soignant et de secours qui se donnent pour sauver les vies, qui « lave les pieds » de leurs frères et sœurs en humanité, et certains au péril de leur vie. On pensera aussi aux diacres, prêtres et évêques dont c’est traditionnellement la fête en ce Jeudi-Saint.

Un temps de recueillement peut avoir été préparé de la manière suivante : le matin, de façon adaptée à l’âge des participants, on donne à lire à chacun un extrait soit du dernier entretien de Jésus avec ses disciples (Jn 14, 15, 16) soit de la prière de Jésus en Jean 17. Chacun est invité à en retenir un ou deux versets qui le touchent particulièrement. Lors de ce temps de recueillement, chacun à son tour lit lentement les versets qu’il désire partager avec chaque fois un refrain entre les interventions (par exemple, Ubi caritas de Taizé).

On prend le Notre Père et, par exemple, comme prière d’envoi : « Dieu notre Père, béni soit Jésus, ton envoyé, l´ami des petits et des pauvres. Il est venu nous montrer comment nous pouvons t´aimer et nous aimer les uns les autres. Il est venu arracher du cœur des hommes le mal qui empêche l´amitié, la haine qui empêche d´être heureux. Donne- nous de vivre de ta vie » – Tous répondent : « Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur » (cf prière eucharistique pour Assemblée d’enfants n° 2).

  • Pour une célébration plus développée pour adultes et enfants, télécharger ici (document Word).
3. LE VENDREDI-SAINT

– Décoration possible à l’entrée de l’église (de préférence dans le porche s’il est visible de l’extérieur) : une croix sobrement décorée

– On annonce qu’un Livre d’intentions sera déposé dans le fond de l’église et mis à la disposition de chacun. Ces intentions seront portées dans la prière le soir lors de l’office

S’il y a un office sans assemblée éventuellement retransmis localement (via Facebook, YouTube etc) :

Lors de la prière universelle, on reprend les intentions écrites dans le livre mis au fond de l’église. On veille à prier pour les victimes de l’épidémie, pour tous ceux qui sont aujourd’hui dans le désarroi, l’isolement ; ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes auprès des malades et des mourants.

Lors de la vénération de la croix, le baiser de la croix est limité seulement au prêtre qui préside.

Liturgie à la maison adaptable suivant les circonstances (forme simplifiée)

Durant la journée, si elle est proche ou sur le chemin des courses ou de la promenade, passer par l’église et écrire une intention dans le Livre d’intentions éventuellement déposé à l’entrée de l’église si la paroisse a pris cette initiative. Se recueillir un moment devant la croix.

À 15h ou le soir, prière du chemin de croix (il n’en manque pas sur internet)

Le soir, prendre le récit de la Passion selon S. Luc (en entier ou en partie) et le réciter à plusieurs voix comme indiqué dans les missels.

Une croix est apportée dans le coin-prière – on la décore de fleurs et de bougies avec un moment de recueillement qui se conclut par une prière universelle.

On aura préparé à l’avance des intentions inspirées de la prière universelle du Vendredi-Saint. On veille à prier pour les victimes de l’épidémie, tous ceux qui sont aujourd’hui dans le désarroi, l’isolement ; ceux qui donnent le meilleur d’eux-mêmes auprès des malades et des mourants.

On termine par le Notre Père.

  • Pour une célébration plus développée pour adultes et enfants, télécharger ici (document Word).
4. LA VIGILE PASCALE

S’il y a un office sans assemblée éventuellement retransmis localement (via Facebook, YouTube etc) :

Le rite du feu du début de la veillée est omis, mais après une monition d’ouverture on allume le cierge pascal

Suggestion : utiliser la 3ème forme de l’office de la lumière

Vient ensuite la liturgie de la Parole

La liturgie baptismale ne comporte que le renouvellement des promesses baptismales.

On poursuit alors la messe de la veillée pascale.

Liturgie à la maison adaptable suivant les circonstances

Une vigile familiale pourrait comporter les éléments suivants :

Si on a un jardin : faire un feu où, quand la nuit est tombée, on vient y allumer un cierge et les bougies données à chacun – précédé par le cierge, on se rend ensemble au coin de prière. NB : certaines communautés monastiques commencent cette célébration un peu avant l’aube le matin de Pâques…

  • Réunis autour du cierge on peut lire dans un missel le début de l’Exultet (formule brève) ou des extraits de l’acclamation « Qu’éclate dans le ciel la joie des anges… » (3ème forme de l’office de la lumière).
  • Liturgie de la Parole en prenant quelques lectures au choix
  • Pourquoi ne pas prier la litanie des saints en citant les saints patrons des membres de la famille, des proches…
  • Renouvèlement des promesses de baptêmes (se référer à un missel)
  • Litanie d’intentions en n’oubliant pas les catéchumènes qui devaient être baptisés cette nuit et qui voient leur baptême reporté

En signe de communion avec l’Eglise universelle, on peut se joindre en communion de cœur à la messe célébrée à Rome et retransmise par ex. par KTO.

5. LE JOUR DE PÂQUES

Décoration possible à l’entrée de l’église (de préférence dans le porche s’il est visible de l’extérieur) – une icône ou une reproduction du Christ ressuscité.

S’il y a une messe sans assemblée éventuellement retransmise localement (via Facebook, YouTube etc) :

On prend la messe du dimanche de la Résurrection.

Suggestion : on intègrera pour le credo le renouvellement des promesses baptismales

Liturgie à la maison adaptable suivant les circonstances (forme simplifiée) – voir en fichier-joint une célébration plus développée pour adultes et enfants

On commence en allumant un cierge dans le coin-prière décoré de fleurs et de bougies – éventuellement d’une banderole coloriée ou se trouve inscrit « Alleluia ! ».

Pour la liturgie de la Parole, on choisit un des évangiles de Pâques (lu ou raconté – commenté)

En mémoire de son baptême, chacun renouvèle ses promesses de baptême à partir de ce que propose le missel ou on proclame le Symbole des Apôtres

Litanie d’intentions en n’oubliant pas les catéchumènes qui devaient être baptisés cette nuit et qui voient leur baptême reporté

On termine par le Notre Père.

  • Pour une célébration plus développée pour adultes et enfants télécharger ici (document Word).

On peut trouver les textes – lectures, oraisons, prière universelle – soit dans un missel des fidèles pour le dimanche, soit dans la revue Magnificat, ou Prions en Église (qui offre ses services en ligne gratuitement pendant cette période de confinement), ou le site de l’AELF.

Sources : Commission interdiocésaine de pastorale liturgique (CIPL) – Service de la Liturgie du Brabant wallon

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273