Les JMJ, c’était aussi à Bruxelles !

Voici quelques échos de cette Nuit blanche que les jeunes ont vécue dans l'église Notre-Dame du Sablon à Bruxelles les 26 et 17 janvier 2019.

Ce dimanche 27 janvier, la nuit blanche et solidaire des JMJ belges s’est clôturée par un "geste de paix" qu’ont fait des représentants des cultes : musulmans, juifs et chrétiens ont partagé l’encens et un temps de réflexion et de silence… sur le pont construit durant la nuit. Un grand moment !


C’était beau de voir les jeunes préparer des ateliers la nuit, dans le froid et sous la pluie. Il y avait aussi les scouts qui bâtissaient le pont alors que les conditions n’étaient pas faciles.
Je voyais qu’on était là pour quelque chose qui nous unissait tous, alors qu’on était tous différents. J’ai pu parler avec plusieurs jeunes un peu de tous les coins de Belgique. On a passé de beaux moments.
Je trouve que c’est très important, surtout pour les jeunes, de voir qu’ils ne sont pas seuls, qu’ils ne sont pas un petit groupe minoritaire. Vraiment, il y a beaucoup de jeunes qui se sentent aujourd’hui catholiques et qui partagent les mêmes idées, les mêmes aspirations et les mêmes désirs.
La transmission du message du Pape, c’était vraiment une très chouette idée, tout le monde a apprécié ce que le Pape a dit. Je trouvais bien de montrer qu’on était dans l’Église universelle et qu’on voulait vivre la même chose que les jeunes à Panama.

Michal (séminariste)

C’était un chouette moment de prières et de rencontres.
C’était bien parce qu’il y avait des temps de prière plus actifs avec des prières chantées et des moments plus calmes avec l’adoration.

Antoine

Je devais partir aux JMJ à Panama, mais j’ai dû annuler mon voyage quelques semaines avant le jour du grand départ.
Pour moi, participer à la Nuit blanche solidaire était donc l’occasion de vivre une veillée en communion avec les jeunes qui étaient partis au Panama et de retrouver aussi d’une certaine manière "l’ambiance JMJ" que j’avais déjà vécue à Madrid et à Cracovie.
Pour moi, le point fort de la nuit était la rediffusion du discours du Pape, qui nous a proposé une réflexion sur le "oui" de Marie : "Dire “oui” au Seigneur, c’est oser embrasser la vie comme elle vient, avec toute sa fragilité, sa petitesse et, souvent, avec toutes ses contradictions et ses insignifiances".
Le dimanche matin, après le petit-déjeuner solidaire, des représentants protestants, musulmans, juifs et catholiques se sont unis autour d’un "geste de paix" sur un grand pont qui avait été construit par les jeunes devant l’église du Sablon au cours de la nuit pour représenter le dialogue interreligieux. C’était très beau de voir toutes ces personnes de cultures différentes rassemblées autour d’un même message de paix et d’amour pour nos frères d’autres confessions.

Athéna

Au départ, le but était de partager un petit-déjeuner avec des sans-abris mais comme ils n’étaient pas très nombreux, on était surtout entre jeunes. C’était néanmoins très convivial !
Pendant la nuit, il y a eu un workshop pour faire des cookies et des crêpes qu’on a pu proposer au petit-déjeuner. C’était sympa de voir ce que chacun apportait. C’était une chouette expérience.

Olga

J’ai trouvé ça super chouette. J’ai bien aimé le concert donné à l’intérieur de l’église. C’était un nouveau type de musique que j’aimais bien et que je ne connaissais pas.
C’était aussi très polyglotte : il y avait des francophones, des anglophones, des néerlandophones et des germanophones et nous n’hésitions pas à nous mélanger.
Si c’était à refaire, qu’est-ce qu’on pourrait améliorer ? Avoir encore plus d’activités pendant la nuit !

Roland

J’ai beaucoup aimé ce week-end, je trouvais que les activités étaient variées (film, visite de l’église du Sablon, danses d’Israël, cuisine, témoignage de vie de couple, construction d’un pont, etc.) et accessibles à des tranches d’âges différentes : aussi bien pour des jeunes de 15-16 ans que pour des jeunes de 25-30 ans.
J’ai trouvé ça super d’organiser différents ateliers tout au long de la nuit alternés avec les frites et la soupe, un concert et un extrait du discours du Pape que j’ai adoré, même si j’aurais aimé le voir en entier !

Victoria

J’ai bien aimé l’ambiance que le groupe de musique Feel God a mise.
J’ai trouvé ça super de voir qu’on n’est pas les seuls à être cathos. Parfois on a l’impression qu’être jeune et catho sont deux choses incompatibles mais ce sont des événements comme celui-ci qui me renforcent dans la foi !

Clélia

Pour voir les photos de ce moment fort, nous vous invitons à vous cliquer ici !


Aimer et servir - Les JMJ 2019 en Belgique

Photos © Vicariat BW

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273