La revue du Chirel Bw : à découvrir !

3 thèmes pour ce nouveau fascicule produit par le Chirel Bw : Les missions à Wavre aux 19e et 20e siècles ; Jules de Burlet devient ministre ; rencontre avec le directeur adjoint de l'abbaye de Villers-la-Ville. De quoi se mettre sous la dent en attendant la promenade organisée le 26 octobre !

Jean-Louis Moreau dans Les missions intérieures à Wavre aux 19e et 20e siècles nous fait découvrir une pratique ancienne d’action pastorale : les missions paroissiales. Pendant une quinzaine de jours, environ tous les dix ans, des prédicateurs étrangers à la paroisse venaient relancer l’éducation chrétienne des populations. À Wavre, la première mission eut lieu en 1834, la dernière en 1962. Pères jésuites et rédemptoristes, prêtres séculiers, chacun avec ses méthodes propres, proposaient divers exercices : prêches, gloses, prières, examens de conscience, chants, confessions massives. Tous les publics étaient concernés, les enfants recevant même une attention particulière. L’analyse par l’auteur de l’évolution du message, des méthodes et du but de la mission de 1962, permet de saisir les réflexions nouvelles qui animent le mouvement pastoral et les mentalités des années 1955-1965.

L’article de Paul Wynants intitulé 2 mars 1891 : un catholique nivellois devient ministre s’attache à la carrière ministérielle de Jules de Burlet, bourgmestre de Nivelles depuis 1872. Comment et pourquoi cet ancien parlementaire catholique (député de 1884 à 1888), fut-il choisi par Auguste Beernaert pour tenir le portefeuille de ministre de l’Intérieur et de l’Instruction publique est examiné au long de cette contribution. Ce ministère devait être attribué à des hommes réputés prudents, peu disposés à affronter systématiquement l’opposition libérale.
Plusieurs candidats occupèrent ce poste : Jean-Joseph Thonissen (jusqu’en 1887), Joseph Devolder (jusqu’en 1890), Ernest Mélot (jusqu’en février 1891). Le choix de Jules de Burlet, en mars 1891, fut plutôt bien accueilli, par le chef de l’État, et aussi par le Parlement, même au sein des députés de l’opposition.

Enfin, Juliette Pire a rencontré, en mars dernier, Michel Dubuisson, historien et directeur adjoint de l’abbaye de Villers. Elle s’est entretenue avec lui sur les nouveautés du site : ouverture du nouveau centre du visiteur en 2016, lancement de l’ardoise tactile en 2017 et aménagement des jardins, du sentier méditatif et de la colline en 2018. Et les projets ne manquent pas : mise en valeur du patrimoine de l’abbaye par la création, entre autres, d’un espace lapidaire, d’expositions de photos anciennes… tout en préservant l’authenticité et la beauté du site. Nous vous invitons à redécouvrir ce patrimoine cistercien exceptionnel.

N’oubliez pas non plus notre prochaine balade, le 26 octobre, à Rixensart et Genval. Nous vous y attendons très nombreux !

Françoise MIRGUET
Directrice de rédaction, f.f.
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273