La maltraitance des aînés

Ce mardi 14 juin, au Vicariat du Brabant wallon, un peu plus de 40 personnes ont assisté à la conférence sur la maltraitance, donnée par Pascale Van Uffel, membre de l‘ASBL Respect Seniors (Agence wallonne de la lutte contre la maltraitance des aînés).

Comment résumer un exposé aussi intéressant et qui nous a sensibilisés à cette question si complexe et parfois si difficile à exprimer par les aînés ou leur entourage ! La présentation fut très interactive et les questions posées par les participants très riches.

Respect Seniors remplit deux rôles : l’accompagnement psychosocial des personnes maltraitées et de leur entourage et, une mission de prévention et de sensibilisation.

Respect Seniors définit la maltraitance comme suit :
« Tout acte ou omission commis par une personne ou un groupe de personnes qui au sein d’une relation personnelle ou professionnelle avec un aîné, porte ou pourrait porter atteinte physiquement, moralement, ou matériellement à cette personne ». L’acte peut être intentionnel ou non-intentionnel, isolé ou répété, ressenti de l’aîné concerné. Ce qui définit la maltraitance c’est le côté vraiment relationnel, personnel ou professionnel. Et qui dit relation dit donc aussi attachement, aspect affectif, avec ceux qui nous entourent.

La maltraitance a lieu autant à domicile qu’en maison de repos. En cas d’appel aux services de Respect Seniors, entièrement gratuits, les intervenants veilleront toujours à entendre le demandeur et la personne âgée elle-même. Ils seront attentifs à la demande de chacune des parties, à leurs besoins et leurs difficultés. « Il est toujours important de s’informer avant d’agir, de redonner à la personne âgée sa place, l’accompagnement se fait au cas par cas et la confidentialité est respectée » nous dit la présentatrice.

De nombreuses causes peuvent être à la source des situations de maltraitances. Elles sont souvent la conséquence d’histoires relationnelles complexes et subtiles, de tensions familiales accumulées, d’incompréhensions et de non-dits. Elles peuvent découler d’une fatigue, d’un manque de patience, de l’humeur du soignant mais aussi de la personne âgée elle-même, de perte d’autonomie et des deuils qui l’accompagnent, d’angoisses, de défauts de communication, …

C’est souvent une situation complexe qui résulte d’une histoire de vie, d’un caractère, du milieu de vie, de son état de santé, de son bien-être, …. Et les différentes formes de maltraitance sont rarement présentes de façon isolée.
Elles peuvent être d’ordre physique, psychologique, financière, par négligence ou civique.

Que faire en cas de maltraitance ?
1. Ouvrir un espace de parole,
2. Clarifier les choix, souhaits, demandes de la personne
3. Réfléchir aux différentes alternatives avec des personnes de confiance et de référence
4. Faire appel aux Services ressources

Respect Senior conseille de ne pas intervenir trop vite sans en parler avec la personne, réfléchir avec elle, voir ce qu’elle vit, ce qui est difficile dans sa situation.
Exemples de questions pour éclaircir une situation : qui souffre ? qui se plaint ? qui demande ? qu’est ce qui est demandé ?

Qui peut appeler Respect Seniors ?
Les aînés, les familles, les professionnels
Respect Seniors travaille en collaboration avec de nombreux autres services, comme la police, le notaire, les soignants, les associations diverses : Parkinson, Alzheimer,…
Numéro gratuit : 0800 30 330
Si vous souhaitez en savoir plus ou organiser une rencontre dans votre région, n’hésitez pas à nous contacter - 010 235 275 ou 276 - sante@bwcatho.be

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273