La grâce de la visite

Le 31 mai, jour de la Visitation, a eu lieu à Basse-Wavre une journée de récollection pour les visiteurs, les aumôniers et les prêtres du Brabant wallon. Le thème de la récollection prêchée par le Frère Dominique Collin, op., était « la grâce de la visite ».

150 personnes de toutes les régions du Bw étaient présentes en ce beau jour de printemps, dans une ambiance recueillie et chaleureuse.

Le Frère Dominique Collin nous a sensibilisés à la grâce de la visite en nous appelant à passer du « moi narcissique » au « soi ». C’est au cœur de la rencontre, de la relation que notre « moi » – replié sur lui-même, encombré par lui-même – peut donner naissance à notre « soi » et oser sortir de lui-même.

Nous sommes, comme dans la Visitation, invités à réveiller, ressusciter notre courage d’exister et à communiquer à l’autre : « Il est bon que tu existes ». La visite est alors un bondissement du « soi » qui vient provoquer un jaillissement de joie comme dans la rencontre de Marie et Elisabeth. Cela permet à l’autre au cœur de la rencontre de laisser jaillir son « soi ».

Durant la journée, les participants ont eu l’occasion de prier dans différents lieux préparés pour eux (lieux avec image de la Visitation, de l’Annonciation et texte du Magnificat) ou devant le Saint Sacrement. La journée s’est achevée par une célébration joyeuse renforcée par une chorale pleine d’enthousiasme constituée le jour-même par quelques visiteurs.

Merci au Frère Dominique Collin et à tous ceux qui ont permis la réalisation de cette belle journée.

Natacha Tanghe

Quelques impressions …

Une magnifique journée qui me fait avancer dans ma mission. Visiter l’autre pour me mettre au même endroit que lui ! Nous avons besoin de la rencontre pour être soi !

Lors des visites aux personnes découragées d’être encore en vie, de dire : c’est bon que tu existes ! La rencontre de Marie et d’ Elisabeth me donne une folle envie de vivre cela avec les personnes que je visite !

Grâce à la Visitation, je comprends qu’être visiteuse ce n’est pas encombrer la personne visitée par mon MOI (moi je …) pour inconsciemment, me sentir utile ou reconnue, mais d’être à l’écoute de mon SOI et de rechercher en l’autre son Soi profond !

Marie et Elisabeth c’est la rencontre de deux SOI … c’est une rencontre vraie, pleine de joie et de gratitude !

Toutes rencontres est un enrichissement mutuel, et l’enseignement de Dominique Collin sur le texte de la visitation est la cerise sur le gâteau pour repartir tout brûlant ! Merci.

Etre visiteuse ce n’est pas être dans un rôle, mais c’est me dépouiller de moi-même, pour rencontrer l’autre là où il est. Notre mission ne nous demande pas de remplir un cahier des charges mais de rejoindre la personne là où elle est ! Etre simplement nous même …

Etre Soi, c’est être libre, c’est être vrai c’est d’être sans masques, sans « moi je … » et c’est bien ce que nous dit la VISITATION. Prenons exemple sur Marie et Elisabeth !

Après cette journée, j’emporte une graine de jovialité pour la semer et la faire fructifier. Merci.

Visiter c’est transmettre l’amour de Dieu inconditionnel, c’est communiquer le courage d’exister. Merci pour ces paroles.

Dieu habite en moi et c’est mon MOI profond, être connecté à cette source permet une qualité de présence qui est source de joie. C’est cela la grâce de la rencontre !

Pour voir les photos, obtenir le texte des interventions, des méditations…

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273