L’imagination de la Pastorale de la Santé

Les "clins Dieu" des aumôniers et aumônières…

Échos de la pastorale de la Santé

En ce 1ier mai, à Jodoigne, à Wavre et Chaumont-Gistoux, des visiteurs et des bénévoles des paroisses se sont mobilisés pour réaliser de petits bouquets de muguets qui ont été distribués dans différentes maisons de repos. De jolis brins ont ainsi pu être offerts à nos aînés, mais aussi au personnel soignant. En savoir plus…


En cette période de confinement, l’hôpital est devenu bien silencieux dans les services non-covid. Chaque jour, l’équipe réduite d’aumônerie se rend aux bureaux des infirmières pour demander si des personnes ont besoin de réconfort.

On me signale que M. D., hospitalisé depuis 2 semaines suite à une grave opération, dépérit depuis qu’il ne peut plus avoir de visites. Son moral et son appétit sont à zéro. Pas de revalidation possible dans son état.

Je me rends auprès de lui au moment du repas et, ô bonheur, le courant passe immédiatement. Mais il ne parvient absolument pas à manger…

Je lui propose de revenir le lendemain avec mes tartines et de manger ensemble tout en parlant de la pluie et du beau temps. Il est d’accord.

Bon plan ! Tandis que nous devisons et refaisons le monde, la soupe et une partie du plat sont avalés. Nous nous revoyons tous les midis avec plaisir pendant une semaine. Le voilà désormais prêt pour partir en revalidation. Un petit mail est envoyé pour avertir l’équipe d’aumônerie du lieu.

Nous nous quittons un peu émus. Bon vent, M. D., vous êtes en de Bonnes Mains !


En ce temps de confinement, les familles ne peuvent pas venir visiter leurs proches hospitalisés. Je reçois un coup de téléphone d’une dame : une amie de la famille âgée de 90 ans, seule, est hospitalisée. Elle n’a pas de moyen d’entrer en contact avec elle et me demande de lui remettre son bonjour. Je propose une rencontre WhatsApp vidéo. La vieille dame est émue de réaliser qu’on ne l’a pas abandonnée, qu’elle compte pour eux. Quel bonheur de voir et de parler avec ses amis. Eux aussi sont tout réjouis et soulagés de la voir. Le lendemain, la patiente ne va pas bien, elle n’a pas le moral et je re-propose donc un appel vidéo. La vue et le soutien de ses amis rendent le sourire à la vieille dame. Nous avons instauré un appel vidéo tous les jours pour garder le contact.


Je passe au bureau des infirmières demander si certains patients ont besoin d’une visite, d’un accompagnement ou d’une présence. La réponse est négative mais une infirmière qui arrive à cet instant et entend ma question, signale qu’il y a une dame seule, angoissée à qui une visite ferait du bien. La dame m’accueille effectivement avec joie, et me raconte son histoire. Au fur et à mesure des visites, elle entre de plus en plus dans les confidences. Elle est croyante, elle aime aller à la messe et communier. Au bout de quelques jours, elle me dit avoir un cancer incurable, et m’avoue avoir peur de la mort. Je lui propose le sacrement des malades en lui expliquant bien sa signification : une onction de tendresse, de force, de courage et de paix de la part du Seigneur pour le temps de la maladie. Elle accepte avec joie. L’après-midi même, le prêtre lui donne l’onction. Quand je la retrouve le lendemain, elle est tout à fait apaisée et transformée. Merci, Seigneur, d’avoir permis cette rencontre et d’avoir rejoint cette personne dans ses peurs et ses angoisses et de lui avoir donné ta paix.


  • J’ai le sentiment que de nombreuses personnes âgées en Maison de Repos (mais aussi à domicile) se sentent vraiment portées et sont plus capables qu’avant de se décentrer, se tourner vers les autres, remercier le personnel soignant, …
  • On s’occupe d’elles, on pense à elles et elles le sentent.
  • De même pour le personnel soignant, ils sentent la proximité aimante de tant et tant de personnes et sont comme « dynamisés » malgré la grande fatigue.
  • C’est la première fois que plusieurs directeurs de MR nous demandent de continuer à écrire à tous leurs résidents et plus seulement aux résidents « chrétiens ». Ils nous demandent également que la nouvelle carte de Pâques que nous avons préparée et qui sera distribuée durant la Semaine sainte, soit donnée à tous. C’est vraiment nouveau et signe que la confiance a grandi. Cette fois-ci, nous en avons donc fait imprimer 4000 !
  • Ils peuvent sans doute apprécier tout ce grand élan de solidarité auquel les visiteurs contribuent à leur manière.
  • Beaucoup de visiteuses se sont mises à coudre des masques. Elles reçoivent les modèles, le tissu et en fabriquent pour les hôpitaux et les résidences.
  • Les messages donnés aux enfants du KT d’envoyer des dessins aux résidents ont aussi un beau succès.
  • Un prêtre signale qu’il s’investit lui aussi pour aller déposer les cartes à la MR. Même si ce confinement n’est pas facile pour lui, il lui a partagé que cela créait des liens nouveaux via le téléphone et qu’il y avait une belle solidarité dans son village.
  • Dans une autre paroisse, on nous a fait savoir que, suite à notre proposition mais aussi à la proposition spontanée de parents dont les enfants avaient été rendre visite à la séniorie à Noël, une opération "dessins et messages" pour les résidents de la séniorie, est mise sur pied … en étroite collaboration avec les visiteuses du lieu. La paroisse collectera tous les messages et dessins et elle les transmettra dans une enveloppe.
  • Une autre maman vient maintenant de proposer d’y ajouter des sachets avec 3 ou 4 petits œufs : tout le monde s’y met et collabore.
  • Une jeune fille de 18 ans s’est proposée d’aller chanter devant les fenêtres d’une MR. Contacts pris avec la direction !
  • Une autre responsable nous fait savoir : Quant à moi, j’irai porter à chaque visiteur quelques cartes qu’il pourra ainsi offrir aux personnes isolées de son quartier.
  • Hier, j’ai eu la surprise et la joie, d’entendre la proposition de la responsable du catéchisme. Elle souhaiterait colorier des cartes de Pâques pour les résidents, je n’ai bien sûr par refusé son offre. Ces cartes seront données aux personnes que les visiteurs de la semaine rencontreront. Ces personnes ne sont pas pratiquantes. En conclusion, ce confinement nous a permis de reprendre notre stylo, notre téléphone, et la marche à pieds !
  • J’ai appris que des visiteurs, en plus des cartes de soutien dans les boites aux lettres, préparent des cakes et des gâteaux pour les résidences.

Voici 2 messages de direction de MR aux visiteurs :

  • Nous tenions à vous remercier tous et toutes du fond du cœur pour vos nombreuses marques de soutien et d’encouragement. Elles sont très précieuses, et nous sommes touchés de découvrir vos petits messages chaque matin dans notre boîte aux lettres ou via notre page Facebook.
  • MERCI mille fois pour votre présence en ces temps difficiles, merci pour vos ondes positives qui nous permettent à tous de garder le moral !!! 😊☀️🍀 Restons solidaires et… PRENEZ SOIN DE VOUS.
  • Un autre visiteur, de plus de 80 ans, visitait habituellement une MR. Contraint à rester chez lui, il prépare désormais pour les résidents un feuillet avec les lectures de la messe du dimanche et une méditation du pape François. C’est touchant de voir comme il s’investit.
  • Une responsable s’est adressée à la direction d’une MR, en demandant comment la paroisse pouvait les aider. Réponse : faites-nous plaisir, préparez des desserts pour le personnel débordé !! Appel à tous vents dans la paroisse, et chaque jour, le personnel reçoit son lot de desserts faits maison. Un jeune qui est pâtissier et mis en chômage technique… met avec joie la main à la pâte !

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat du Brabant wallon
Chaussée de Bruxelles 67
BE - 1300 Wavre
+32 (0)10 235 260

Secrétariat du Vicariat
Eva Calatayud Saorin
+32 (0)10 235 273