Fratello à Lourdes

Ouvrir les portes de l’Eglise aux pauvres : c’est la mission à laquelle se consacre le mouvement Fratello, né en France suite au Jubilé de la Miséricorde. Et c’est bien à cela que nous avons pris part durant 4 jours à Lourdes pour le pèlerinage organisé à l’occasion de la 3ème Journée mondiale des Pauvres.

OUVRIR LES PORTES DE L’ÉGLISE AUX PAUVRES
Une formidable aventure humaine et de foi à l’occasion de la Journée mondiale des Pauvres à Lourdes

Lourdes, 14 novembre 2019, 20h… le sanctuaire frémit sous le froid, et durant les 4 jours de notre pèlerinage, la pluie ne nous quittera pas vraiment. Mais une intense chaleur humaine parcourt les 1500 pèlerins participant au pèlerinage Fratello et qui, pour l’heure, s’apprêtent à vivre la veillée d’ouverture et le spectacle musical « Bernadette ».

Etre à Lourdes avec Fratello …. Nous avons commencé par en rêver, nous avons échafaudé de beaux plans. Mais comment offrir cette occasion de pèlerinage à des personnes qui n’en ont pas les moyens ?
C’était sans compter sur la Providence : un don nous est tombé du ciel ! Notre reconnaissance est grande envers ce donateur généreux qui a compris la portée de notre projet.
À nous de contacter des associations -paroissiales ou autres- actives dans l’aide aux plus démunis et qui connaissent des personnes heureuses de participer à ce pèlerinage. Petit à petit, le groupe s’est constitué et nous avons entamé les démarches administratives et d’organisation.

Le jour J, 14 novembre, voilà tout le monde bien présent au rendez-vous. Un baptême de l’air pour certains ! Malheureusement, une compagnie aérienne intransigeante pour l’une d’entre nous qui se voit refuser l’accès à l’avion. Grosse déception pour nous, organisatrices, mais en réaction, déjà la belle cohésion du groupe se fait sentir.
Nous sommes 20 : pèlerins issus d’Ottignies, Rixensart, Wavre, Jodoigne, mais aussi Bruxelles pour 4 d’entre nous.
Arrivés à Lourdes, nous avons le temps de l’installation et d’un bon repas à l’hôtel Christ-Roi avant de nous diriger vers la basilique Sainte-Bernadette, où nous vivrons un moment de louanges avant le magnifique spectacle « Bernadette », dont nous ressortirons le cœur ébloui.

Avec Bernadette, cabossés de la vie

A travers ce spectacle, tout comme à travers les introductions, les ateliers et les nombreux témoignages autour des thématiques « Dieu Console - Dieu Guérit - Dieu Envoie », le message transmis insuffle une espérance : nous ne sommes pas seuls, nous les mal-foutus, les cabossés de la vie.
Bernadette, la « merdeuse » comme on l’appelait de son temps, est avec nous : une Bernadette découverte, au-delà des miracles de Lourdes, pauvre parmi les pauvres. Grâce à la présence d’une famille unie et aimante, elle a supporté avec courage sa santé fragile, les humiliations et le mépris. Et c’est à elle que la Vierge Marie s’est dévoilée.
Elle nous indique une espérance : du moins considéré peut naître la grâce, et c’est à travers les fêlures de nos vies que passe la lumière. Lumière du Seigneur, dans laquelle Bernadette vit Marie et par laquelle Il révèle sa présence aux plus pauvres afin qu’ils ne se sentent pas seuls sur leur chemin. Il est là auprès d’eux, Il est présent dans leurs souffrances et leurs blessures. Car là où je suis blessé, Dieu vient établir son Royaume : c’est là le sens du miracle, comme nous l’avons entendu lors d’un atelier sur ce sujet. Le Seigneur nous demande de ne pas oublier les pauvres, de leur porter la considération à laquelle ils ont droit. Ils ont tant de choses à offrir !

Être quelqu’un pour un autre

Recueillement, échanges, déplacements, visites : Notre groupe s’enracine et se fortifie. Solidarité, gratitude, amitié, connivence, sincérité, partage et humour sont les maîtres-mots du pèlerinage. Les personnalités se dévoilent, et quoi de plus beau que de pouvoir être là pour l’autre, se soucier de sa santé, de sa présence et de son bien-être. Ne plus être « bénéficiaire » mais pouvoir donner et faire partie intégrante de la communauté humaine. Joie !

Ce petit noyau d’amitié s’intègre aussi petit à petit à la grande famille des 1500 pèlerins venus de différents pays d’Europe, une foule bigarrée de pauvres de tous pays et de toutes misères. Leurs noms sont Magdalena, Caritas, Lazare, Grains de Sel, groupes diocésains, etc. Ils forment autant de petites familles où la fragilité de chacun est portée ensemble.

Des moments forts

Nous en avons eus de précieux, ils nous ont fortifiés et continuent de nous porter au-delà de notre retour.
Le lavement des pieds, célébré par les Franciscains de New York et Mgr de Sinety en est un ; moment unique de don de soi, de prière et d’humilité. Vécu en groupe mais aussi avec des inconnus. Cette humble prière offerte était un moment de grâce.
Le moment de prière, les intentions et chants partagés en groupe à la grotte de Massabielle restent gravés dans les cœurs par la sincérité et la magnifique unité dans la diversité des blessures.

On ne revient pas de Lourdes comme on est arrivé

Nous quittons Lourdes après la messe du dimanche 17 novembre, sans avoir pu prendre part à « l’envoi », au cours duquel les participants ont reçu avec émotion la mission du pape François : « Vous êtes les messagers de la révolution de l’Amour. C’est dans votre faiblesse que Dieu nous parle. » Mais nous savons que notre mission est là, agir là où la dignité est bafouée et où des personnes vivent avec la difficulté du lendemain.
Le bonheur se lisait sur le visage des pèlerins de notre groupe. Tous nous revenons fortifiés par ces 4 jours porteurs et enrichissants, transformés par tout ce que nous avons reçu.
Au-delà de tous les trésors d’humanité et de foi que chacun aura partagés et engrangés sur le plan (inter)personnel, ces quelques-jours interrogent aussi notre vécu ecclésial et caritatif, en nous appelant à passer de la générosité à la communion, selon les mots d’Etienne Villemain et Alix Montagne (fondateurs de Fratello).

Des remerciements, nous en avons reçus de très beaux mais ils s’adressent à tous les participants de ce merveilleux petit groupe de pèlerins qui ont offert les plus beaux des cadeaux : leur présence, leur sourire et leur amitié.

Anne et Catherine

Liens
• Site internet de Fratello : https://wearefratello.org/
• Fratello 2019 à Lourdes : 60 moments de grâce. Le documentaire
• Reportage de KTO pour l’émission « Hors les murs » : Fratello à Lourdes.

Voir les photos du pèlerinage

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273