Feu d’artifice pour la mission !

Ce dimanche 20 octobre, plusieurs centaines de personnes de tout âge ont rejoint Nivelles pour LA grande journée vicariale consacrée à la mission : l'année pastorale "Tous disciples - L'audace d'une conversion" trouvait là son point d'orgue… et nous envoyait tous en mission auprès de ceux qui attendent écoute, parole, amitié.

Nivelles 10h du matin : une pluie fine accueille les participants, tant à la Journée Transmission (10 à 13 ans), que les plus petits (à la garderie) ou les plus grands, notamment environ 200 personnes, qui rallient la collégiale Sainte-Gertrude.

Accueil, chant, lecture de l’extrait de la 2ème lettre de saint Paul à Timothée (2Tm 3,14–4,2, deuxième lecture de la liturgie de ce dimanche), puis "remontée" des expériences vécues dans toutes les Unités pastorales du Vicariat : quelle richesse ! quelle diversité ! quelles découvertes ! Certaines expériences sont rapportées sous forme de sketche, d’interview, de flashmob.

Vers 13h, à l’école du Sacré-Cœur, chacun sort son pique-nique et fait connaissance avec ses voisins, ou entretient de bonnes relations…

La séance reprend à 14h dans la collégiale : relecture des "remontées" par le chanoine Eric Mattheeuws, adjoint de Mgr Hudsyn, qui propose des constats, des clés de lecture, des axes. Une synthèse brillante et bien utile !

Suivent alors 3 interventions :
* Mme Aïcha Adhaman, active animatrice d’initiatives visant à l’éducation, à la rencontre des personnes d’autres religions, à la création de lien, notamment via l’asbl Génération Espoir. Quel beau récit d’une vie attentive aux autres ! Elle, musulmane, demande aux chrétiens que nous sommes de continuer à faire ce que nous faisons envers nos frères et sœurs : accueillir, écouter, soigner, éduquer…
* Le professeur Edoardo Traversa, de l’UCLouvain, qui nous invite à donner ce que nous sommes (nous ne pouvons pas faire plus !), et à utiliser les 1001 occasions (même un cours de droit fiscal !) de la vie pour dépasser les préjugés, créer du lien.
* M. Bosco d’Otreppe, journaliste, qui analyse les chrétiens et l’Église à travers le prisme des médias. Entre autres, il voit la crise actuelle de l’Église comme une crise mystique et souligne que le monde attend des chrétiens… la prière.

Notre archevêque, le cardinal Jozef De Kesel, présent depuis le début de la journée, prend à son tour la parole ; il manifeste sa joie de voir toutes ces initiatives, réflexions, expériences, citant plusieurs fois la lettre pastorale de Mgr Hudsyn. Il nous rappelle que la mission de l’Eglise est double : être une communauté qui aime Dieu et être une communauté missionnaire, c’est-à-dire qui fait connaître Dieu. Il nous encourage chaleureusement dans notre vocation de disciples-missionnaires.

Suit une proposition de réaction, à la forme innovante ! Un mur d’expressions est ouvert via une application sur smartphone : chacun est invité à s’y connecter et à répondre à 3 questions sur les interventions et les suites à donner à cette journée. Une manière plus classique de répondre aux questions est proposée via des post-it géants !

Enfin, les (350 !) jeunes ayant à leur tour rallié la collégiale, et celle-ci étant plus que très bien remplie, commence une très belle célébration eucharistique présidée par notre archevêque ayant à ses côtés : Mgr Hudsyn, le chanoine Eric Mattheeuws, le doyen de Nivelles, l’abbé Albert-Marie Demoitié, et Luc Tielemans, qui passe du rôle de présentateur de la journée à diacre officiant. Plusieurs dizaines de prêtres concélèbrent !

Le cardinal De Kesel, dans son homélie, nous questionne comme l’évangile : Le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ?. Mais écoutons bien, nous dit notre archevêque. Jésus ne demande pas si tout le monde sera converti quand le Fils de l’homme viendra. Notre mission n’est pas de faire disparaître toutes les autres religions ou convictions. Nous vivons dans un monde pluraliste et multi-religieux. C’est au cœur de ce monde que nous sommes appelés à être disciples en mission : à être signe de l’amour de Dieu, amour non seulement pour l’Eglise mais précisément pour ce monde. Quand saint François envoya quelques frères en Afrique du Nord en pays musulmans, il leur demanda de témoigner de l’Evangile par leur vie et, disait-il, si c’était nécessaire, aussi par des paroles. Puisse cet exemple nous inspirer aujourd’hui. Pour qu’on ne dise pas de nous : ils disent mais ne font pas !

La chorale, menée par Yannick Alsberge, accompagnée à l’orgue, invite l’assemblée à participer pleinement à la célébration par le chant. Quatre jeunes présentent les intentions de la prière universelle ; une très belle procession d’offrande apporte en outre des colombes (une par Unité pastorale) riches des conclusions de cette Année pastorale.

À la fin de la célébration, Mgr Hudsyn prend la parole pour remercier tous les responsables et organisateurs de cette Année et de cette journée. Il indique que la mission ne fait que commencer ! et que des orientations pastorales seront prises pour accompagner les Unités pastorales dans leur chemin missionnaire.

Un ultime chant qui nous rappelle d’être sel de la terre et lumière du monde… et c’est le moment de ranger la collégiale, de se saluer, et de rendre grâce pour toutes les merveilles que le Seigneur accomplit !

Pour voir le reportage photos de cette journée

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273