« Être de bons disciples du Christ pour être de bons catéchistes »

La journée inter-diocésaine pour les catéchistes s’est remarquablement déroulée. Venus de toute la Belgique francophone, les catéchistes et les accompagnateurs de catéchumènes ont convergé vers le Collège Notre-Dame de Basse-Wavre, ce samedi 16 juin 2018. Un moment fort d’enseignement et de partage organisé par la Commission inter-diocésaine de la Catéchèse et du Catéchuménat. En présence de Mgr Jean Kockerols (évêque auxiliaire pour Bruxelles), de Mgr Guy Harpigny (évêque de Tournai) et de Mgr Jean-Luc Hudsyn.

Venez à l’écart et reposez-vous un peu

Ce thème a orienté les communications et les échanges de ce samedi 16 juin.
À l’heure du renouvellement de la catéchèse et du catéchuménat, Venez à l’écart… résonne bien auprès des personnes engagées dans ce domaine, parfois dépassées. Parfois aussi en panne de ressourcement.

Les deux principales communications de la journée ont répondu aux attentes.
Prenant la parole en premier, le cardinal Jozef De Kesel a rappelé l’essence de la mission des catéchistes. Elle s’insère dans l’envoi des douze apôtres par le Seigneur Lui-même. C’est le Seigneur qui appelle les douze pour être avec lui et pour les envoyer par la suite (Mc. 6,7-13).

De cet appel découle d’abord, selon le Cardinal, une relation amicale : Je ne vous appelle pas serviteurs, mais amis (Jn15,15). Une telle relation se décline, chez le catéchiste, en termes de vie de prière, de responsabilité pastorale et aussi d’appartenance à l’Église. Les enjeux de l’annonce de l’évangile, dans un monde sécularisé, exigent une ouverture à l’Esprit Saint. Avec cette humilité que le catéchiste se contente de son rôle de « préparateur » du chemin.

La joie des disciples
Intervenant en deuxième position, François-Xavier Amherdt a planché sur la joie des disciples. Une joie qui s’inscrit dans les convictions pastorales partagées par le pape François, dans tous ses derniers documents.

Pour le théologien suisse, cette joie colle à des conditions nouvelles de la post-modernité. Au milieu d’une telle société, l’enjeu de la catéchèse consiste à mettre en place les conditions qui permettent au Seigneur de faire son travail. C’est tout le sens de la mission ou de la pastorale d’accompagnement personnalisé et d’engendrement mutuel. Quelque dix points ont été suggérés pour avancer sur ce chantier.

En milieu de journée, les différents stands : le Sycomore, la messe à vélo, la prière en pyjama, … ont aiguisé la curiosité des participants. De même, les ateliers proposés et les échanges suscités, c’est l’autre point fort de cette journée.

Pour Martine Lewis, coordinatrice de cette journée, Rassembler autant de personnes venues de différents diocèses francophones, pour un ressourcement ; avoir deux conférenciers avec des communications de valeur ainsi que des ateliers créatifs, a contribué à la réussite de cette rencontre.

La journée inter-diocésaine, animée musicalement par le trio GPS, s’est terminée par un moment de prière présidé par Mgr Guy Harpigny. Avec sa bénédiction, les participants se sont séparés dans la joie.

Alfred Malanda

Découvrez le power point de l’abbé François-Xavier Amherdt, en cliquant sur le nom du document dans la colonne de droite !

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273