À chacun son Magnificat

Relire sa vie à la recherche des sources de joie

À chacun son Magnificat - À vous la parole …
En ce temps de confinement où la morosité, voire l’anxiété liée à l’épidémie, grandit, où il vous est sans doute difficile de vivre la solitude ou au contraire la promiscuité avec vos proches 24h sur 24h, nous avons envie de vous proposer cet exercice spirituel évoqué par Anselm Grün dans son livre Retrouver en soi la source de la joie. Il explique dans le dernier chapitre de ce beau livre sur la joie intérieure un exercice que sa communauté a réalisé en un temps de crise : chacun a écrit, dans le silence, son propre Magnificat. Et voilà comment il décrit ce qui en résulta : Lorsque chacun eut écrit son magnificat, une tout autre ambiance emplit la pièce. (…) La joie que chacun ressentit en récitant sa prière se répandit dans la salle et contamina tous les frères. (…) Nous avons senti ce qui nous reliait (…). Nous avons perçu la puissance de la joie qui devient une bénédiction pour les autres.

Après les défis pour les enfants en catéchèse et les défis pour les jeunes, voici un défi pour les adultes, qui, nous l’espérons, vous apportera joie, énergie et vie à partager autour de vous.

• De quoi s’agit-il ?

À la suite de Marie chantant son Magnificat, nous pouvons nous approprier ce magnifique chant de louange pour en faire un chant d’allégresse rendant grâce à Dieu de ce qu’il fait pour nous.

Cet exercice spirituel de relecture priante nous permettra de retracer le fil rouge de la joie intérieure dans nos vies. Ensuite nous pourrons partager ces Magnificat personnels. Ainsi nous nous sentirons unis les uns aux autres par la joie de nous savoir aimés. Lorsque nous réciterons chacun chez nous les paroles du Magnificat de Marie, il se trouvera enrichi de nos magnificats personnels, de nos désirs et joies mutuelles.

En ce mois de mai, mois de Marie, laissons-nous guider par elle pour vivre un cœur à cœur avec le Seigneur et Lui rendre grâce pour Sa présence à nos côtés depuis toujours :

« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.
Amen.
 »


• Comment vivre cette démarche ?

Ce que nous vous proposons n’est pas une rédaction comme nous en avons rédigé souvent à l’école et qui nous demandait réflexion et méthode… mais bien un temps de prière, de relecture où, en présence de l’Esprit-saint et sous son inspiration, nous retrouvons les traces de la joie intérieure.

Prenons un temps de silence après avoir invoqué l’Esprit :

Roi du ciel, Consolateur,
Esprit de vérité,
Toi qui es partout présent
et qui emplis tout,
Trésor des biens
et Donateur de vie,
viens et demeure en nous,
purifie-nous de toute souillure
et sauve nos âmes,
Toi qui es bonté !

(Prière de la liturgie orthodoxe)


Laissons remonter la louange pour notre vie dans ces bons et moins bons moments. En nous inspirant des paroles du Magnificat, rédigeons notre prière pour remercier Dieu parce qu’il nous a créé, parce qu’il réalise en nous son projet, parce qu’il nous a conduit, au travers les aléas de la vie, à être ce que nous sommes.

En écho à la seconde partie du Magnificat qui présente les œuvres de Dieu dans l’histoire d’Israël, nous pouvons aussi revenir sur l’action de Dieu sur nous : Dieu a pitié de moi, il ressent ce que j’éprouve, il ne me juge pas, il fait disparaître mon orgueil en me confrontant à ma propre faiblesse, il détrône mon ego surdimensionné, Dieu honore en moi ce qui est pauvre et petit, quand je m’effondre, abattu par l’échec, il me relève. Il bouscule mon échelle de valeurs…

À chacun de trouver les mots qui rempliront son cœur d’une joie profonde malgré les vicissitudes actuelles…

• Comment pratiquement créer une communion au-delà du confinement ?

Pour pouvoir être partagé, votre Magnificat personnel doit nous être envoyé avant le 31 mai par mail. Pour pouvoir le lire et l’accueillir comme un lien avec la personne qui l’a rédigé mais dans le respect de la vie privée, merci de le signer au moins d’une initiale, voire d’un prénom.

Tous les Magnificats reçus seront publiés sur le site du Vicariat.

N’hésitez pas à tenter aussi cette expérience :

-  en couple et/ou en famille, une occasion de faire découvrir aux petits cette belle prière de louange et leur apprendre à rendre grâce (propositions caté1 et caté2),
-  en paroisse,
-  en communauté, …

À vos claviers !

Brigitte
Service de Documentation

Photo : Arcabas, Collection du Card. Danneels.

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273