24 août 2018 – Journée-rencontre « Couloir…

24 août 2018 – Journée-rencontre « Couloir humanitaire » organisée par Caritas International. A cette occasion, faisons le point sur ce que l'accueil de réfugiés représente, pour ceux qui le vivent déjà et pour ceux qui pourraient l'envisager !

Dans le cadre de l’accueil aux réfugiés grâce au Couloir humanitaire, Caritas International organise, ce vendredi 24 août, une journée-rencontre pour ceux qui, par le biais d’une équipe, se sont investis dans l’accueil, mais aussi pour les réfugiés syriens arrivés et accueillis en Belgique. C’est l’occasion pour tous de partager leurs expériences, les beaux moments et les difficultés. De se rendre compte du chemin parcouru, de savourer le moment présent et de saisir les opportunités qui peuvent encore s’ouvrir.

L’arrivée des migrants syriens ne laisse personne indifférent et certainement pas les bénévoles qui, par amour du prochain, ont choisi de consacrer du temps à ces personnes déracinées et fragilisées. Le réfugié est un être humain à l’image de Dieu, et cette certitude les pousse à agir et à donner de leur temps, de leur amour. Ces hommes et ces femmes sont des exemples de don de soi et sont porteurs d’espérance pour notre humanité.

Voici le beau témoignage d’un membre d’une équipe d’accueil : Accueillir Olfat et Yared à l’aéroport fut une expérience inoubliable par son intensité émotionnelle. Que de questions alors ont traversé mon esprit ; serai-je à la hauteur, trouverai-je les mots qui ouvrent les esprits et le cœur ? Serai-je capable de les aider dans leur nouveau pays ? Et maintenant qu’ils sont là, déjà 2 mois, il me semble que ce sont 2 enfants de plus qui ont rejoint ma famille qui compte déjà 3 enfants en couple et 9 petit-enfants.

Leur projet de vie, leurs soucis sont devenus les miens, comme ceux de mes enfants. Passer une heure avec eux, les voir entrer doucement dans ce monde si différent du leur, apprendre les codes de notre société, répéter 10 fois les mêmes mots français pour se les approprier, sont pour moi des moments précieux d’ouverture à l’Autre.

Mon souhait est que mes petits-enfants, qui sont privilégiés, comprennent par-là combien il est important d’être ouvert aux différentes cultures, d’être accueillant pour ceux qui souffrent, d’être capable de tendre la main, de donner de son temps. La Syrie parait si loin, la guerre, on en parle tous les jours depuis si longtemps, mais rencontrer des Syriens qui fuient cette guerre, c’est enfin mettre des mots sur une réalité. Nous aidons un couple auquel nous apportons un avenir sans guerre, mais combien d’autres laissons-nous sur le bord du chemin ?

La collaboration entre Caritas et le Vicariat a déjà permis un accueil « Couloir humanitaire » en Brabant wallon, et d’autres réfugiés sont annoncés prochainement : la chaîne de solidarité, composée de membres sensibilisés et motivés, continue…

Le souci de s’investir pour l’autre se fait en âme et conscience, mais ne s’improvise pas. Les règles administratives sont là pour le rappeler, car le but premier est d’obtenir le statut de réfugié, que les premiers réfugiés accueillis ont obtenu au bout d’un peu plus d’un mois à peine ! En attendant l’obtention de ce statut qui donne accès à l’aide du CPAS, la charge financière reposant sur les épaules de l’équipe d’accueil a également pu être allégée grâce à la générosité des paroissiens à l’occasion de la collecte de Noël 2017 !

A l’heure actuelle, des personnes dans des camps en Turquie attendent encore de pouvoir s’installer en Belgique. Cette lueur d’espoir qui va leur permettre de démarrer une nouvelle page de leur vie, avoir un logement, un travail, et reprendre une vie humaine sans peur ni menace dans l’espérance d’une vie meilleure.

Le défi majeur pour assurer un accueil reste la recherche d’un logement. Cette recherche s’est affinée et s’oriente d’avantage vers des petits logements pouvant accueillir 1 ou 2 personnes. Nous espérons qu’avec le temps écoulé des opportunités se sont libérées et que, grâce à la générosité des propriétaires, nous pourrons solliciter Caritas International pour l’arrivée d’un couple ou d’une personne.

Si vous possédez un petit logement que vous êtes prêt à mettre à disposition dans ce but, n’hésitez pas à prendre contact avec le Service des Solidarités du Vicariat du Brabant wallon : solidarités@bwcatho.be ou 010/235 262.

La mise à disposition d’un logement n’oblige aucunement à faire partie de l’équipe d’accueil qui s’occupera de l’intégration des personnes. Dès que le logement est trouvé, nous nous chargeons des contacts à effectuer pour la mise en place d’une équipe. Vous trouvez en annexe (téléchargez le document indiqué en haut de la colonne de droite de cet écran) un bref récapitulatif des bases pour lancer un projet d’accueil.

Cet émigré installé chez vous, vous le traiterez comme l’un de vous ; tu l’aimeras comme toi-même ; car vous-mêmes avez été des émigrés dans le pays d’Egypte. C’est moi, le Seigneur, votre Dieu (Lévitique 19,34).

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273