Église catholique en Brabant wallon

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

Église catholique en Brabant wallon

 

L’Unité pastorale de Perwez est lancée !

Après près de quatre années de cheminement, les paroisses de Perwez ont fait le choix de vivre leur mission ensemble. C’est le 19 septembre 2021, au cours d’une messe célébrée par Monseigneur Jean-Luc Hudsyn, évêque auxiliaire pour le Brabant wallon, qu’a été lancée leur Unité pastorale.

La date du 19 septembre 2021 tiendra désormais une place spéciale dans l’histoire de l’Église à Perwez : les paroisses de Malèves, de Perwez, des deux Thorembais, d’Orbais, de Sainte-Marie et de Wastines se sont rassemblées en Unité pastorale.

L’évènement de leur lancement a connu la participation des fidèles de ces différentes paroisses accompagnés par leurs pasteurs.

Au début de la célébration, le moment marquant est la présentation de chaque paroisse avec un objet qui la caractérise : foulard scout, botte de blé ou panier de légumes, véhicules agricoles miniatures, …

Prenant la parole au début de cette cérémonie, le père Michel Muwala, responsable de l’Unité pastorale de Perwez, a souhaité la bienvenue à l’évêque auxiliaire en le remerciant pour la confiance et tout le soutien reçu du Vicariat par l’entremise de Gudrun Deru et de Rebecca Alsberge. Aux membres du Conseil de l’Unité, le curé de Saint-Martin à Perwez a redit sa gratitude pour leur engagement.

Dans son homélie, Mgr Jean-Luc Hudsyn s’est appuyé sur l’évangile du jour. Reprenant la question des disciples en cours de chemin, « qui est le plus grand ? », l’évêque a exhorté les paroisses à la simplicité, à la conjugaison des efforts et des potentialités pour remplir la mission. Tout ce qui est rivalité, volonté de s’estimer meilleur que les autres, de garder tout pour soi, a-t-il martelé, est tout le contraire de ce que le Seigneur attend de ses disciples.

Cette messe agréablement animée par la chorale de Malèves s’est poursuivie par la remise des lettres d’envoi à chacun des membres du Conseil de l’Unité pastorale (CUP).

Elle s’est terminée par un verre de la fraternité servi dans l’enceinte même de l’église Saint-Martin à Perwez. Enfin, le Val d’Orbais, maison de repos nouvellement ouverte, a accueilli une dizaine de personnes autour de l’évêque pour un repas fraternel.

Texte et photos : Abbé Alfred Malanda,
Doyen de Perwez
et membre du Service de Communication

Sur le même sujet

Derniers articles