Église catholique en Brabant wallon

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

Église catholique en Brabant wallon

 

Confirmations en plein air à Villers-la-Ville

Voilà 3 années que Léa, Anaïs, Achille, Hector, Aline, Alycia, Helena et Marie se préparaient à la confirmation à Villers-la-Ville. Alors ce matin, après une année à essuyer des reports de dates, c’était enfin le grand jour… On peut dire que leur patience a été récompensée, puisque c’est dans le splendide cadre des ruines de l’Abbaye que tous ces jeunes ont eu la joie de recevoir le sacrement de la confirmation. Tous… sauf un : malheureusement Hector, testé positif quelques jours plus tôt, a été contraint de rester chez lui… « On espère qu’il pourra rejoindre le groupe de confirmands d’une autre paroisse de l’Unité pastorale dans les prochaines semaines« , se presse d’ajouter Bernadette, animatrice de confirmation.

La joie mais aussi le recueillement étaient bien présents ce matin, malgré de nombreux visiteurs, parfois bruyants mais toujours curieux. « C’est tout à fait exceptionnel de célébrer des confirmations ici, précise Nadine, animatrice de confirmation. L’Église ne peut célébrer dans les ruines de l’Abbaye que trois fois par an : lors du pèlerinage à Notre-Dame des affligés, à la Saint-Bernard et à la Saint-Hubert. Cette année, nous avons profité de la réservation de l’église abbatiale pour nous, pour le pèlerinage à Notre-Dame des affligés qui n’a pas pu avoir lieu, pour inviter les jeunes ici et célébrer des confirmations. »

Covid oblige, cela faisait une année que l’équipe des animatrices avaient du mal à garder le contact avec les confirmands, à cause de dates sans cesse reportées. Quand une éclaircie a enfin pu voir le jour et laisser espérer la célébration des confirmations, il a alors fallu retisser du lien pour envisager sérieusement l’événement. « Pour préparer la rencontre de ce matin, nous avons organisé la marche chrismale il y a 15 jours, raconte Bernadette, animatrice. Elle a rassemblé tous les confirmands de l’Unité pastorale, à l’Abbaye de Villers-la-Ville. Un grand moment pour ces jeunes. Et samedi dernier, le Pôle Jeunes a animé un « grand jeu de l’Esprit » : les confirmands ont pu méditer sur les dons de l’Esprit dans un esprit ludique. » Ce jeu a aussi été l’occasion pour les animateurs du Pôle de se présenter aux confirmands… qui ont à présent l’opportunité de les rejoindre.

À la sortie de la célébration, les avis étaient unanimes :

  • « C’était une célébration belle et très chaleureuse, dans une ambiance intimiste » (une grand-mère)
  • « C’était presque mieux qu’à l’église » (une autre mamy)
  • « C’est beau d’être confirmée ici car il s’est passé toute une histoire à l’Abbaye, avec les moines. » (Aline confirmée et radieuse)
  • « La splendeur du lieu donne un autre esprit à la rencontre » (un papa)
  • « Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas été à la messe. C’est mieux ici qu’à l’église parce qu’à l’église, il fait trop chaud » (le jeune Samuel venu soutenir son ami Achille)
  • « Finalement, le fait de célébrer en petit groupe rend l’assemblée plus priante. Les enfants sont plus « dedans ». Ils ont bien chanté. Sans l’excitation de l’effet d’une foule venue à une fête de famille, on va plus au coeur de ce qu’on vit » (l’équipe des catéchistes)
  • « Cela valait la peine d’attendre un an : les enfants sont plus prêt à recevoir le sacrement à 12 ans qu’à 11 ans » (une maman)

Que l’Esprit vous accompagne toujours…

(Quelques photos ci-dessous… mais encore plus de photos dans notre galerie Flickr)

« Je ne vois pas le vent,
Mais la voile se gonfle
Et je l’entends claquer.
Je ne vois pas le vent,
Mais l’arbre plie
et je l’entends craquer.
Je ne vois pas le vent,
Mais la flamme tremble
Et je l’entends crépiter.
Toi, Esprit Saint, Souffle du Dieu vivant,
Je ne te vois pas,
Mais je vois des hommes se lever pour parler de Toi…
Tu es Le Grand Souffle de nos vies… »

 

Propos recueillis par Elisa Di Pietro
Service de Communication

Sur le même sujet

Derniers articles