Église catholique en Brabant wallon

Archidiocèse de Malines-Bruxelles (Belgique)

Église catholique en Brabant wallon

 

Saint Paul et la pandémie actuelle

Les dernières décisions gouvernementales concernant la pandémie sont tombées comme un couperet. Nos espoirs avaient été ranimés avec la perspective de vivre Pâques à l’extérieur, à 50 personnes, soit des frères et sœurs réunis pour prier ensemble, Pâques en Corps du Christ convoqué à marcher à la lumière du Christ, Pâques en assemblée pour célébrer, Pâques en enfants de Dieu écoutant la même Parole, rompant et mangeant le même pain eucharistié.

Que nous dirait saint Paul d’après sa lettre aux Corinthiens (2 Co 4,8-11) ?

« Si ces mesures semblent nous plonger dans la détresse, notre espérance nous donne de ne pas être angoissés ; si elles nous déconcertent, notre espérance n’est pas désemparée. Si l’espoir de retrouver nos assemblées est terrassé, notre espérance en la résurrection n’est pas anéantie. Si nos espoirs sont pourchassés, notre espérance n’est pas abandonnée. Si nos espoirs sont condamnés, notre espérance est libre de se fortifier toujours plus en Christ. Si nos espoirs sont muselés, notre espérance nous fera crier « Christ est ressuscité ! ».

De fait, « toujours nous portons, dans notre corps, la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre corps. En effet, nous, les vivants, nous sommes continuellement livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus, elle aussi, soit manifestée dans notre condition charnelle vouée à la mort ».

Et alors ?

Alors, laissons notre foi nous inspirer et nourrir notre créativité, élargissons l’espace de notre cœur pour la laisser nous guider à vivre autrement la communion avec Dieu et entre nous, laissons-la éveiller notre curiosité en regardant par exemple ce que propose le site Confinement et aussi toutes les initiatives de UP pour la Semaine sainte et la fête de Pâques.

Enfin, gardons courage, ayons confiance en notre espérance, le Christ, qui vient nous ressusciter et nous donner la force de vivre avec Lui toutes ces contradictions, interdictions, blessures, que nous connaissons actuellement. Dans quelques jours, nous fêterons la victoire de la Vie sur la mort : que cette victoire nous aide à marcher en enfants de Dieu rayonnant déjà de la joie pascale !

Service Liturgie

Sur le même sujet

Derniers articles