Une spiritualité concrète et d’auto-éducation

Schoenstatt est un mouvement pédagogique, au sein duquel chaque membre est appelé à se former tout au long de sa vie : « Nous voulons nous éduquer avec Marie afin de devenir des personnalités au caractère libre, ferme et sacerdotal (dans une vision plus large : capable de paternité et de maternité spirituelles) » (P. Kentenich 1912)

La spiritualité de Schoenstatt repose sur trois piliers principaux :
- la Sainteté du quotidien est un appel fait à chacun à vivre tous les actes de la vie quotidienne le plus parfaitement possible et en union avec Dieu : vivre les choses les plus ordinaires de façon extraordinaire.
- Le Seigneur veut agir à travers nous dans le monde. C’est par notre disponibilité à l’Esprit-Saint que nous pouvons devenir ses instruments, en nous engageant dans notre famille, notre profession, l’Eglise et la société.
- La foi pratique en la divine providence consiste à découvrir l’action concrète de Dieu et à rechercher sa volonté dans notre vie.
- Une autre caractéristique de cette spiritualité est sa volonté permanente d’unir la vie surnaturelle à la vie naturelle. Ainsi il pointera du doigt cette mentalité mécaniste qui tend à séparer la réalité naturelle et surnaturelle. Cet accent particulier qu’on appelle « la vie organique » à Schoenstatt est un autre aspect important de la spiritualité. Il s’agit d’assurer constamment l’équilibre entre la nature et la grâce. La foi ne doit pas être concentrée dans l’au-delà et engendrer une fuite devant la réalité. Le Père Kentenich dira lui-même :

« L’homme le plus surnaturel doit aussi être le plus naturel." Ou encore : « Soyons chrétiens dans le monde avec les moyens du monde. »

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273