Une initiation chrétienne pour un nouveau souffle

Rendre plus accessible et plus adapté le chemin qui conduit aux sacrements de l’initiation chrétienne, que sont le baptême, la confirmation et l’eucharistie, était l’objectif de la journée de formation organisée ce mardi 26 novembre, à Fichermont. Une journée prévue pour prêtres, diacres, animateurs pastoraux et des catéchistes du Vicariat du Brabant wallon. Placé sous le thème de « l’initiation, une nouvelle pédagogie », ce moment de ressourcement a tenu toutes ses promesses.

De nombreux ouvriers apostoliques de notre Vicariat ont répondu positivement à l’invitation du Service de la Catéchèse. Leur intérêt pour cette journée s’est traduit à travers les activités proposées. Celles-ci ont été réparties en cinq étapes.
Juste après les consignes de la journée. Il est environ 9h45. Tous les participants sont appelés à revivre le symbole de la signation. Avant tout échange verbal, indique alors le Chanoine Eric Mattheeuws, prêtres, diacres, animateurs pastoraux, catéchistes sont invités à « remonter à la source de notre baptême, ... se laisser d’abord initier avant d’initier les autres ». Ce moment inhabituel de silence et de prière, avec tous les autres symboles baptismaux qui l’accompagnent, dessine déjà le cadre de la réflexion sur la pédagogie en proposition. Dans les groupes, lors du premier partage de la journée, les échos sont positifs. Se réapproprier, intérioriser pour soi des gestes que prêtres et diacres accomplissent pour les autres, appelle un questionnement des pratiques habituelles. Dans la troisième partie de cette rencontre, Jola Mrozowska, responsable du Service de la catéchèse de l’enfance, a exposé la pédagogie d’initiation. Perçue comme « un nouveau souffle », l’initiation a été inscrite dans le contexte de son émergence historique et philosophique. Tout en rappelant les différentes accentuations données à la catéchèse, la responsable du Service de la Catéchèse de l’enfance en est arrivée à ressortir les trois principales facettes de l’initiation comprise comme savoir : l’initiation comme savoir-connaissance, comme savoir-faire et comme savoir-être. Si tout manichéisme n’est pas envisageable entre ces trois types de savoir, la suite de l’exposé de Jola, les échanges en groupes, en début d’après-midi, ont mené vers une articulation. Dans cette quatrième partie de la journée, en effet, sur fond de la méthode des PAT (Peurs, Attraits et Tentations), les participants ont admis que l’initiation comme « pédagogie pour la catéchèse aujourd’hui » devra emprunter le chemin du « savoir-être », du« faire-avec », du témoignage, dans une véritable démarche ecclésiale joyeuse. Pointant les peurs et les tentations, les prêtres, les diacres, les animateurs pastoraux et les catéchistes ont aussi suggéré les règles, les objectifs et les risques dans la mise en œuvre de la pédagogie proposée. Clôturant cette journée, Mgr Jean-Luc Hudsyn, a repris les apports des uns et des autres. Dans un élan d’ « exorcisme des peurs », il a rappelé l’émergence du projet à partir de la base, à partir de la vie même de l’Eglise. A partir des personnes en charge de la catéchèse soucieuses de « chercher chemin nouveau ». Justement un tel chemin qui se dessine mérite d’être emprunté ensemble, en lien avec le chantier des Unités pastorales. Avec l’aide de la prière et la formation mutuelle bien sûr ! A. Malanda

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273