SPES : L’unité des chrétiens, ce n’est pas une option !

Echo de la soirée SPES à La Hulpe, le jeudi 25 janvier dernier, en clôture de la Semaine de prière pour l'Unité des chrétiens : quand la louange rassemble !

Nous sommes le jeudi 25 janvier 2018, il est 19h30. Devant l’église Saint-Nicolas, on allume des bougies et peu à peu, on voit des personnes arriver dans la nuit.

À l’entrée de l’église, plusieurs jeunes de la paroisse accueillent les personnes qui entrent et qui ont répondu à l’invitation du Service de la Pastorale des jeunes.

Une invitation peut-être un peu déroutante pour certains, interpellante pour d’autres, de célébrer la fin de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens par une soirée de louange et de prière animée par Grégory Turpin et son équipe des soirées SPES.

À ce moment, nous ne savons pas si nous serons dix, cinquante ou cent… mais nous sommes sereins. Il règne dans l’équipe présente un enthousiasme, une joie, un bonheur d’être ensemble et de bientôt vivre une soirée que nous sentons déjà belle, simple, profonde et surtout portée par le Seigneur.

Deux heures plus tard, ce sont des visages souriants, des regards qui s’échangent et qui semblent confirmer la bonne intuition de proposer cette soirée chez nous en Belgique.

Deux heures si vite passées et pourtant si denses, entre les louanges animées par Grégory Turpin et toute l’équipe des musiciens, la participation de Léa, une jeune Syrienne de la paroisse de La Hulpe, le temps d’enseignement de Grégory partagé avec Alexia Rabbé qui nous ont témoigné de l’unité des chrétiens qu’ils ont choisi de vivre au quotidien jusque dans leur vie professionnelle, le geste symbolique autour de l’eau du baptême où chacun a pu tremper les mains et partager un signe de paix.

Voilà, c’est déjà la fin, il est l’heure de tout ranger ! Mais ce n’est pas fini ; cette soirée, nous en sommes persuadés, est le début d’une nouvelle aventure parce que, lorsque l’on vit un tel moment, on n’a qu’une envie, en revivre d’autres et pouvoir partager cette joie et cette paix avec les personnes qui n’ont pas eu la possibilité de nous rejoindre.

Pour vous donner une meilleure idée de ce que nous avons eu le bonheur de vivre jeudi, je vous laisse découvrir deux témoignages :

C’est dans un univers chaleureux, accueillis par de nombreux jeunes aux sourires sincères que nous avons pu vivre une soirée de partage de louanges inoubliable ! L’église Saint-Nicolas de la Hulpe nous ouvrait son cœur. Ce partage œcuménique fut d’une fluidité parfaite : chants prenants, paroles interpellantes, témoignages portants et poignées de mains émouvantes au-dessus de l’eau du baptême.

La parole de Dieu fut réellement incarnée dans les sons, les lumières et les vibrations. Un climat émotif a porté tout un chacun. Faire vibrer nos cœurs, n’était-ce pas là l’aspiration de cette soirée ? Souhait et désir plus qu’accompli… Bravo !”

Catherine Claes
Pôle Jeunes Wavre

Spes, c’est très spécial… cela fait déjà un moment que nous accompagnons Grégory en tant que musiciens au cours de ces soirées, et je peux vous assurer qu’aucune ne se ressemble. Mieux encore croyez moi, ça n’est pas impunément que nous y participons : chaque fois, nous nous laissons transformer par la prière de ceux qui y viennent, elle vient nous toucher au plus profond : comme si la louange de l’assemblée nous traversait avant de s’élever… c’est peut être ça l’unité !

Alors, ô combien, ce jeudi dernier en Belgique nous nous sommes sentis en Famille ! D’abord avec nos frères belges, nous les petits français, et plus encore entre chrétiens, entourés de nos frères protestants, Syriaques, évangéliques, … l’enseignement de Grégory appuyait sur la nécessité du dialogue fraternel. De celui qui cherche non pas à convaincre ou à imposer, mais plutôt sain débat, qui sait même parfois juste se taire, au profit d’une prière commune, autours de ce qui nous rassemble…

Jésus est appelé la pierre angulaire, nous en avons fait l’expérience dans l’église au moment du Notre Père, où tous les ministres, prêtres ou pasteurs se sont tenus debout côte à côte… Au niveau purement technique, l’acoustique parfaite de l’église et ses soupentes en bois nous a permis de profiter au mieux de notre mission musicale, et de chanter, comme il le mérite, un cantique à la gloire de Dieu.

Un moment d’intense émotion s’est ressenti en accompagnant notre toute jeune chanteuse syrienne. Et quant à moi, quel honneur d’avoir pu amener l’espagnol en louange exotique et métissée avec mon projet Xocolatl !

Les soirées Spes commencent toujours par une partie où Grégory invite un artiste : de cette manière les deux axes principaux de la musique chrétienne se retrouvent rassemblés : axe vertical-horizontal : une musique inspirée du Ciel, qui vient rencontrer l’assemblée, mission-évangélisation ; et puis axe horizontal-vertical, la louange où les voix de l’assemblée rejoignent celle du groupe pour s’élever vers le Ciel… pas d’artistes, que des frères, et un charisme sans cesse renouvelé, dans la force de l’Esprit Saint.

Spes, c’est comme ça que ça se passe…

Vincent Rodriguez
Chanteur, batteur et « louangeur du Seigneur »

L’unité des chrétiens, ce n’est pas une option, on a besoin de cette unité pour que le monde croie que Dieu nous a envoyés. Lorsque nous sommes divisés, nous sommes un contre-témoignage pour le monde.
Grégory Turpin

Séverine Goux pour la Pastorale des Jeunes
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273