Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens à Rixensart

Yolande Bolsenbroek est pasteure protestante depuis 2012. Elle est responsable de la communauté protestante de Rixensart depuis le 1er avril 2016. Elle vient de vivre sa première Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens à Rixensart du 18 au 25 janvier. Cette année 2017, la Semaine était placée sous le signe de la réconciliation à l’occasion des 500 ans de la Réforme, tous les chrétiens étant invités à méditer autour du thème « Nous réconcilier, l’amour du Christ nous y presse ». La pasteure nous accordé une interview pour revenir sur ce temps fort.

Comment s’et déroulée cette semaine de prière ? Qu’est ce qui vous a marqué ?
La semaine a commencé chez les sœurs bénédictines de Rixensart. Elles ont souligné que ce que Luther a développé c’est à la lumière de la Bible, et que sa volonté première était de réformer l’Eglise, pas de créer une scission. Cela m’a beaucoup touché et je l’ai rappelé ce mercredi soir lors de la célébration au temple (pour en savoir plus écouter le fichier audio)

SEmaine de prière pour l’unité des chrétiens et les 500 ans de la Réforme - ITW de Y Bolsenbroek

Je relève aussi la belle célébration à Genval avec des gestes symboliques, comme se transmettre la lumière en signe de paix, des boîtes sur lesquelles étaient écrits des mots comme « haine »d’un côté, « pardon" de l’autre. Cette dimension symbolique est d’ailleurs beaucoup plus présente chez les catholiques que chez les protestants en général.
A Rosières, nous n’étions pas réunis seulement pour prier ensemble mais, encore plus fort, nous priions pour le monde qui souffre tant et qui a besoin de notre prière. Au temple, ce mercredi soir nous avons prié pour le monde, la réconciliation entre chrétiens…
J’ai été par contre un peu déçue de la faible participation (une trentaine , avec peu de catholiques et encore moins de protestants, sauf mercredi soir pour la clôture : une soixantaine de personnes). Nous allons réfléchir pour l’année prochaine à une autre proposition pour prier vraiment davantage ensemble avec un plus grand nombre des deux côtés.
Comment pourrait se prolonger cette Semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens ?
Au niveau local, ce qui se vit déjà est la célébration commune du Jeudi Saint au monastère bénédictin de Clerlande. Je pense qu’il y a aussi des projets à inventer. Protestants et catholiques, nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais je pense que nous pouvons nous mettre ensemble pour améliorer le monde. La prière fait déjà partie de cette action commune. Nous pourrions en plus faire quelque chose de concret ensemble. Nous allons réfléchir avec mes collègues prêtres et les paroissiens.
A un niveau élargi, au sein de l’EPUB (Eglise Protestante Unie de Belgique), je fais partie d’une commission « Eglise et société » sur des sujets comme les changements climatiques où des relations avec l’Eglise catholique existe déjà. Je pense vraiment que le travail commun sur des questions sociales est à développer. Enfin, mon rêve à un niveau encore plus large, serait que nous puissions un jour nous réunir entre chrétiens, prier, célébrer, et ne pas nous focaliser sur nos différences.
Quels sont les rendez vous en Belgique de commémoration des 500 ans de la Réforme ?
Un des rendez vous est le rassemblement national de l’EPUB à Bruxelles, le jeudi de l’Ascension, avec un culte le matin, et des ateliers, du théâtre, l’après midi. Au mois d’octobre (le 31 sans doute, le jour anniversaire de la Réforme) il y aura une grande célébration à la cathédrale Sts Michel-et-Gudule, avec toutes les chorales de la Belgique. Il y a aussi beaucoup de publications qui sortent à ce sujet, tant au niveau protestant que catholique !
Propos recueillis par Elisabeth Dehorter

Quelques photos de la prière de clôture au temple de Rixensart

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273