Ramillies : un lancement pastoral dans la joie et la simplicité

Les paroissiens des différents villages se sont retrouvés en l’église Saint-Hubert pour vivre le lancement officiel de l’Unité pastorale de Ramillies, dans une ambiance festive et familiale.

Venus des quatre coins de la nouvelle Unité, ils étaient nombreux à avoir fait le déplacement pour être présents ce 19 mars 2017 et accueillir l’évêque auxiliaire du vicariat du Brabant wallon, Mgr Jean-Luc Hudsyn. C’est au père Prosper qu’il est revenu de débuter la célébration, en rappelant la nécessité d’être attentif aux périphéries de nos communautés, chères au pape François. Des propos aussitôt complétés par l’évêque, qui n’a pas manqué de souligner l’importance de « trouver de nouveaux chemins pour être plus rayonnants ».

Un évangile aux accents de rédemption

Ce dimanche, c’est l’évangile de saint Jean, « une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle » (Jn 4, 5-42) qui était l’objet de toutes les attentions. Comme l’a souligné, dans son commentaire, Mgr Hudsyn, « Dieu vient s’asseoir sur la margelle de notre puits ». La rencontre de Jésus, la fidélité incarnée, et de la Samaritaine est de l’ordre de l’improbable. « Et pourtant, ce qui va se passer-là ne sera jamais oublié et ne cessera plus d’inspirer tableaux, vitraux et commentaires spirituels d’hier et d’aujourd’hui. » L’espérance prend chair, puisque « il n’y a pas de puits qu’il ait déserté, si asséché puisse-t-il paraître. » En ce temps de Carême, « des puits qui ont soif de sens, d’amour… des puits qui sans le savoir ont soif de Dieu… il y en a plein autour de nous. » A chacun des participants du projet paroissial élargi de transmettre, à ceux qui sont à distance de l’Église ou ont pris leurs distances, combien c’est « un Dieu aimant qui ne vient pas d’abord nous faire la morale, mais qui vient nous rejoindre dans notre soif la plus profonde ».

Un élan collectif

Après l’homélie, Rebecca Alsberge, l’adjointe de l’évêque, a procédé à l’appel des différents membres du conseil de la nouvelle Unité pastorale. Parmi eux, se trouvent des religieux, les pères Prosper, Cyprien, Hubert, Flavien (en déplacement en RDC), les deux diacres, Luc et Vincent, ainsi que de nombreux laïcs : Joëlle, Caroline, Axelle, Sophie, Claire, Marie, Philippe, Paul et Claude. Tous ont accepté d’accomplir un mandat de trois ans. Pour le confirmer, ils n’ont pas manqué de signer la charte de l’UP nouvellement créée.

Afin d’incarner les neuf paroisses et douze clochers qui composent l’UP de Ramillies, quelques membres des communautés ont ensuite apporté un symbole local… Parmi eux, se trouvaient le pain artisanal de Notre-Dame de la visitation à Autre-Eglise, la clef de Notre-Dame du Rosaire à Bomal, une statue de Sainte-Reine pour l’église Saint-Symphorien à Petit-Rosière, la Vierge de St-Feuillien à Ramillies-Offus… sans oublier de nombreux montages photos qui rappellent les églises de Saint-Jean-Baptiste de Huppaye, Saint-Pierre de Molembais, Saint-Remy de Gérompont, Notre-Dame de Grand-Rosière, Saint-André de Mont-Saint-André, Saint-Hubert de Ramillies-Village, ainsi que les chapelles Saint-Feuillien d’Hédenge et Notre-Dame de Bonne Garde.

En guise de conclusion, le chant entonné a appelé à davantage de fraternité entre tous les membres de la communauté : « A quoi bon les mots, si l’on ne s’entend pas ? A quoi bon les phrases si l’on ne s’écoute pas ? A quoi bon la joie si l’on ne partage pas ? A quoi bon la vie si l’on n’aime pas ! »

L’UP de Ramillies a été portée sur les fonts baptismaux. Longue vie à ses projets, « dans un climat de fraternité et de solidarité » !

Angélique TASIAUX
www.cathobel.be

Pour voir les photos de cette journée

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273