Rallye pour la paix à Ittre

Dimanche 29 novembre a eu lieu à Ittre un "dimanche autrement". En voici quelques échos et réflexions.

Quand on parle de la paix, c’est bien plus qu’une absence de guerre, c’est de la plénitude du bonheur dont on parle.
Notre bonheur terrestre bien sûr avec le bien-être dans nos existences quotidiennes mais aussi le bonheur spirituel qui a sa source en Dieu.
Le péché qui fait obstacle à la paix est vaincu en Jésus qui réalise l’espérance des prophètes de l’Ancien Testament.
La paix c’est la réussite de l’alliance, la réponse favorable de l’homme à la proposition gratuite de l’amour de Dieu.
La paix se vit à plusieurs. Il faut au moins être deux et chacun occupe une place égale dans le rapport qui le lie à l’autre.
Dieu choisit toujours d’aimer les hommes et non pas de les détruire malgré leurs péchés. Il se révèle comme Dieu d’alliance, Dieu de paix.
La paix s’exprime par des gestes tout simples, gestes qui sont plus expressifs que la parole.
Des gestes de tendresse et des paroles deviennent signes de paix.
Le contraire de la paix, c’est la non-alliance, l’alliance non reçue.
Le geste de paix que nous échangeons avant l’Eucharistie n’est pas un échange de paix « à la manière du monde », mais la paix du Christ que nous nous donnons : bien au-delà d’un geste d’amitié, c’est un acte de foi envers nos frères chrétiens.
Rappelons-nous, ce n’est pas en cherchant la paix qu’on la trouve ; c’est en cherchant Dieu qu’on trouve la paix.

6 ateliers étaient organisés autour de ce thème. Chacun abordait un aspect différent de la paix, ce qui nous permettait d’approfondir le sujet mais aussi de toucher toutes les sensibilités.
Les ateliers proposés étaient :

  • Témoins  : Jeux de cartes et discussion autour de témoins connus et héros du quotidien, personnes de paix pour le monde ou l’entourage.
  • Réconciliation : Être en paix avec soi, les autres, Dieu. Offrir ses difficultés, souffrances,… l’écrire, le mettre dans un panier qui est apporté devant l’autel au début de la messe.
  • Ouvrier de paix : Qu’est ce que la paix pour chacun ? A partir d’images et de dessins, écrire sur une main une signification de la paix, un geste de paix,… Une guirlande de mains est ainsi tressée petit à petit.
  • La paix dans la Bible : Shalom, paroles de paix à travers l’Ancien et le Nouveau Testament.
  • La paix par l’Europe : Désir de paix en Europe, explication sur la genèse et le sens du drapeau européen et mise en parallèle de celui-ci avec la médaille miraculeuse.
  • Oser Noël : Conte et échange sur la trêve de Noël 1914. Avoir de l’audace, oser croire à la paix ensemble, réflexion personnelle, choisir une « trêve de Noël » à mettre en pratique. A coté de ces 6 ateliers, dans un coin de l’église, les plus petits ont pu profiter d’un espace dessin et de quelques explications sur l’Avent et sur Noël

Durant ces ateliers les enfants qui commençaient l’éveil à la foi ont eu leur propre réunion sur le thème de la paix et nous ont rejoints au début de la célébration qui a suivi pour être présentés à la communauté par leurs parents.


A la sortie de la messe, les premiers avis récoltés auprès des participants comme des organisateurs reflétaient une grande joie et un vrai plaisir de ce moment partagé en paroisse.
Ce fut un beau dimanche autrement à Saint Rémy !

Eric Matagne


A l’occasion d’un dimanche autrement, différents ateliers ont été créés sur le thème de la paix ;
Dans le nôtre, nous avions un jeu de cartes représentant des témoins et des gestes de paix (jeu similaire au valet noir).
En fin de partie, chaque joueur partageait son choix de l’image signifiant pour lui la meilleure façon d’être signe de paix.
Nous avons beaucoup apprécié la participation des enfants relayée par leurs parents.

Sœur Marie-Claire et Jeanine Segaert


Après un temps de questions/réponses avec l’animateur, les participants au groupe « Réconciliation » étaient invités à écrire quelques mots relatant soit un moment de réconciliation qui les a marqués, une difficulté à se réconcilier avec quelqu’un ou avec eux-mêmes, ou peut-être avec Dieu …
Du plus grand au plus petit, assurés que ce qui serait écrit resterait à jamais un secret entre le Seigneur et eux, tous nous ont fait confiance et ont déposé un petit papier dans le panier qui a été mis au pied de l’autel.

Arlette Leidgens


Nous avions un sujet en or « La trêve de Noël ».
Le récit d’une trêve de paix dans des circonstances incroyables. Hélène et moi étions émotionnés à la lecture.
La lecture et l’explication des circonstances ont pris beaucoup de temps.
Nous avons essayé de faire remarquer que comme dans le récit, il fallait de l’audace, du courage, l’occasion et y croire.
Des forces nous viennent de la venue de Noël. Avec qui pouvons-nous faire la paix ?
Avec soi-même peut-être et ses proches. Nous avons proposé des petits billets pour indiquer une résolution personnelle de paix, de pardon. Des enfants, des adultes ont réagi et étaient preneurs. Pour d’autres c’était la lecture d’un fait divers.
Croyons qu’il en restera quelque chose.

Michel Leclercq


Le groupe « La paix dans la bible » proposait quelques extraits de l’ancien et du nouveau testament, ainsi que d’épitres de Paul, des textes relatifs donc à l’annonce de la venue de Jésus Prince de la Paix, au sermon sur la montagne, à la parole « La paix soit avec vous » adressée aux disciples par Jésus, aux injonctions par Paul pour que règne l’entente et l’amour entre les chrétiens… Les adultes étaient invités à réagir à ces textes et les enfants à choisir parmi quelques dessins ceux qui correspondaient le mieux aux paroles lues.

Richard Leidgens

Voir les photos de cet événement

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273