Qui se préoccupe de la formation chrétienne des laïcs ?

Le 15 juin 2012 Catherine Chevalier soutenait publiquement à l’Institut catholique de Paris, une thèse pour l’obtention du doctorat en théologie. Les heureux témoins de ce bel événement se souviennent de la riche leçon doctorale et des échanges qu’elle a suscités. Et voici que moins de deux ans plus tard, la théologienne publie un premier ouvrage intitulé « Entre doctrine et expérience croyante. La formation chrétienne des laïcs depuis le Concile à nos jours ».

Voilà une nouvelle qui ne manquera pas d’intéresser celles et ceux qui auraient manqué la soutenance publique (à Paris) ou ses conclusions à LLN. Par la pertinence et la clarté du propos, c’est un ouvrage qui ne s’adresse pas qu’au cercle académique mais à toute personne impliquée dans la formation chrétienne des laïcs adultes. La 4ème de couverture livre une brève présentation :

La valorisation de la vocation des laïcs par le Concile Vatican II a constitué une révolution ecclésiologique dont la mise en œuvre a demandé un gros investissement dans le domaine de la formation chrétienne des adultes. L’enjeu est ecclésiologique mais les défis à relever ont été pédagogiques et théologiques. Cependant, dans la littérature sur la formation chrétienne, ce sont les propos pédagogiques ou andragogiques qui dominent ; la réflexion sur la formation doctrinale des chrétiens est maigre. Ce contraste est l’expression du défi épistémologique lancé aux formateurs : leur réflexion a été guidée par le désir de revitaliser le lien qui s’était rompu entre la doctrine et l’expérience croyante. L’importance accordée aux aspects pédagogiques est le contrepied d’une histoire qui s’était focalisée sur les vérités de foi.
Cependant, il apparaît au fil du temps que le défi à relever ne renvoie pas seulement à ce passé. Le lien entre foi et vie fait difficulté parce que la foi chrétienne ne fait plus partie du bagage culturel et qu’il faut tout à la fois en faire connaître le contenu et donner à goûter l’expérience qu’elle implique. Le débat est donc engagé entre un passé dont on cherche à se libérer et un avenir aux prises avec la postchrétienté.
Le présent ouvrage rend compte de la recherche menée des formateurs, à travers un parcours chronologique. Celui-ci donnera à chacun l’occasion de relire sa propre histoire de formation, mais il fournit également des éléments pour prendre du recul afin de dessiner un futur fécond à la formation chrétienne des adultes…


Ecoutez le module son : Catherine Chevalier qui est déléguée du Vicariat du Brabant wallon pour la formation continue et formatrice au Centre Universitaire de théologie pratique (UCL) explique pourquoi elle a publié ce livre.

Comment se procurer le livre ?

Entre doctrine et expérience croyante. La formation chrétienne des laïcs depuis le Concile à nos jours est publié aux éditions Lumen Vitae.
Il est en prêt ou en vente au prix de 15€ au Service de documentation du Centre pastoral.
En vente également au CDD et Lumen Vitae.

Si la publication de Catherine Chevalier vous intéresse, sachez qu’elle fera l’objet d’une recension publiée dans le Pastoralia du mois de septembre 2014.

B.L.

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273