Quatre mois de fête pour clore les 250 ans de Ste Aldegonde

Ce dimanche 25 septembre, la Commune et la Paroisse Sainte-Aldegonde ont mis un point d’orgue sur quatre mois de festivités à l’occasion du quart de millénaire de l'église d’Ophain par une messe d’action de grâce présidée par Monseigneur Jean-Luc Hudsyn, évêque du Brabant wallon.

La célébration s’est ouverte avec la procession composée des acolytes, des prêtres (le nouveau et l’ancien curé de la paroisse, le Père Marc, curé de la paroisse de Bois-Seigneur Isaac, le doyen Alain de Maere) et de l’évêque. Portes grandes ouvertes, le tout nouveau curé a introduit l’assemblée dans la célébration par un mot de remerciement aux acteurs des festivités du jubilé de Ste-Aldegonde, pour laisser place ensuite à la bénédiction de l’eau, en souvenir de notre baptême. L’évêque en a aspergé généreusement l’assemblée et les murs de l’église.
L’église de Ste Aldegonde fêtée ce dimanche, fut une occasion pour l’évêque de rappeler combien ces lieux nous sont précieux : « Nous les humains, être de chair, qui vivons de façon incarnée, pour que Dieu nous reste présent, pour ne pas oublier son amour, nous avons besoin entre autre de moments et de lieux où nous pouvons venir pour faire mémoire des réalités qui nous sont essentielles. Et avoir de tels lieux, prendre de tels moments, ce n’est pas un luxe dans notre société comme la nôtre où « à force de sacrifier l’essentiel pour l’urgent (ou pour l’argent !), on finit par oublier l’urgence de l’essentiel…
C’est bien pourquoi les églises sont précieuses. Dans notre univers profane, centré sur l’immédiatement rentable et consommable, la tour de cette église ne pointe-t-elle pas en direction d’un monde un peu autre, différent dans ses valeurs ? La vaste nef de cette église ne vient-elle pas dilater notre être quand nous entrons ici et que pour nous élargir notre cœur, il faudrait peut-être aussi savoir lever les yeux : lever les yeux de nos calculs, lever les yeux de nos livres de comptes - lever les yeux de nos règlements de compte ? et donner plus d’ampleur à notre vie, dilater notre cœur, bref devenir plus humain et peut-être plus divin…
(…)
Toute la beauté, l’art, la musique et le chant qui se déploient dans les églises nous rappellent tout ce qu’il y a de beau et de bon dans le monde, cette beauté qui n’attend que nous pour que nous soyons des artisans au quotidien de cette beauté, et de cette bonté. Merci donc à tous ceux qui prennent soin de cet espace vénérable, de ce patrimoine. »

Lire toute l’homélie

Aldegonde à qui l’église est dédicacée était l’héroïne du jour, une prière de conclusion où elle est invoquée a été lue par toute l’assemblée. Une icône de la sainte se trouvait parmi les objets déposés sur l’autel par les enfants au moment de l’offrande.
Une autre personnalité était incontestablement à l’honneur : le liégeois Jean-Noël Hamal (18e siècle) qui signe de larges extraits de messes composées par lui et remarquablement interprétés par un orchestre de musiciens et choristes de Braine-l’Alleud. On a pu admirer un très beau Te Deum chanté en fin de célébration. La musique de ce dernier ainsi que celle des morceaux entendus n’avait jamais été éditée, sans doute n’a-t-elle pas été exécutée depuis 250 ans ! Elle se trouvait sous forme de manuscrit dans une collection privée à la Bibliothèque du Conservatoire de liège. (A écouter en cliquant sur le fichier audio ci-contre)

B.L.


Ecoutez un extrait du Te Deum de J-N Hamal chanté pendant la messe en cliquant sur fichier audio en haut à droite

Regarder les photos

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273