La Pastorale de la Santé fait de l’intergénérationnel

Pour le grand public, la Pastorale de la santé agit sur le terrain des hôpitaux et maisons de repos. C’est bien sûr cela, mais avec un objectif qui lui tient particulièrement à cœur : mettre en place des projets intergénérationnels. « Nous pensons, en effet, que susciter des rencontres entre des jeunes et des personnes âgées est une source d’enrichissement mutuel et contribue à construire un monde plus fraternel et plus uni », affirme Claire de Biolley au service de cette pastorale. Elle relate deux expériences, à Orp-Jauche et à Walhain avec les enfants qui se préparent à leur Profession de Foi. Une belle illustration de l’objectif visé !

A Walhain, les catéchistes Béatrice Decelle et Michèle Destain en collaboration avec le Père Augustin ont lancé un projet pour cette année « en osant la rencontre » comme Jésus l’avait fait avec la samaritaine, le soldat romain, les enfants, Zachée,… . 15 jeunes de 11-12 ans sont allés visiter deux personnes âgées de la paroisse. Ces rencontres ont permis aux jeunes d’offrir un peu de leurs temps pour aller vers des personnes fort seules et désireuses de rencontres et d’échanges. Ces jeunes ont préparé cette rencontre avec tout leur cœur pour offrir le meilleur d’eux-mêmes et chacun avec ses spécificités propres (cuisine, dessin, bricolage, musique). Ces moments furent très riches en émotions et en partages. L’élément qui nous a le plus marqué dans ces échanges intergénérationnels était sans contexte le sourire qui illuminait le visage de chacun, à l’image d’un rayon de soleil.

A Orp-Jauche, Gisèle Minnoye nous relate également une belle après-midi à la Résidence Malevé soutenue par Père Emile et Père Alain. Une trentaine de résidents et quelques membres du personnel s’étaient rassemblés pour accueillir chaleureusement un groupe de huit enfants. « Très enthousiasmés mais un peu stressés à leur arrivée, les jeunes se sentirent rapidement en confiance en constatant que leur présence seule, illuminait déjà le regard des aînés », nous raconte Gisèle. « Lecture de poèmes, démonstrations de gymnastique et spectacle du clown Eloïse… ravirent les cœurs de toute l’assemblée. Cette animation fut suivie d’un goûter où paroles, sourires, gestes amicaux, souvenirs d’enfance … furent échangés et partagés. Ce cœur à cœur rendait chacun heureux et joyeux d’apporter un peu de bonheur à l’autre mais aussi d’en recevoir tout autant… Comme plusieurs de ces personnes connaissent des problèmes de mobilité, les enfants acceptèrent volontiers de les accompagner jusqu’à leur chambre.
En quittant la maison de retraite, enfants et accompagnateurs ressentaient une joie intense et le souhait d’une prochaine rencontre.
Les enfants, forts de cette belle expérience de vie, ont compris que de simples petits gestes donnés avec tendresse et affection, apportent joie et paix à ceux qui les reçoivent et qu’en retour, eux-mêmes se nourrissent de ces dons précieux qui les font grandir dans l’amour de Dieu."

Deux très belles expériences qui me font dire qu’il faut encourager les catéchistes à créer des liens avec les personnes seules, malades. Car comme Béatrice et Michèle le souligne encore « nous espérons que cette rencontre est comme une petite graine qui va germer et qu’elle en appellera beaucoup d’autres… en équipe, en famille et en communauté… car oser la rencontre est certainement valable partout et pour tous ; Un sourire, un bonjour, un regard, prendre le temps d’écouter, une poignée de mains sont des actes trop souvent anodins et banalisés mais qui peuvent faire la différence et illuminer le visage et le cœur de tous ! »
Soyons donc des créateurs de ponts pour qu’à l’image de Jésus nous soyons ces témoins de Son Amour inconditionnel plein de bienveillance.

Claire de Biolley, membre de la Pastorale de la santé

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273