Propos d’une visiteuse débutante

Que faire en présence d’une personne confuse ou semi- comateuse ?
Je crois que le plus important c’est de laisser son cœur agir en toute simplicité et spontanéité.

En médecine interne, étage que je visite, je rencontre souvent des personnes très âgées et confuses. Si elles ne savent plus communiquer dans l’ensemble elles sont très sensibles aux contacts tel que prendre la main, caresser la joue ou les cheveux. Si elles parlent, je les laisse parler tout en souriant et hochant la tête, si elles ne parlent plus, je leur parle avec douceur tout en les caressant. Souvent elles vous
regardent, vous avez parfois droit à un sourire.
Mais une chose est certaine c’est que chaque fois je suis émue. Je quitte toujours en faisant une croix sur le front et puis je sors avec des yeux bien humides mais heureuse et enrichie de douceur et de tendresse. Ces personnes me donnent beaucoup.

Dans la résidence où se trouve maman il y a en face de sa chambre une personne grabataire qui crie " maman " à longueur de journée. Sa porte étant toujours ouverte, pour une meilleure surveillance, je me suis permis de rentrer. Je lui ai pris la main et je l’ai caressée. Je lui ai parlé de sa maman je lui posais des questions qui je savais resteraient sans réponse. Là aussi elle s’est détendue, m’a regardée et m’a demandé... maman ?
Je lui ai offert mon sourire, ai fait une croix sur le front et je suis partie. Je ne l’ai plus entendue, je crois qu’elle était en paix auprès de sa maman.

Voilà mes petites expériences de débutante.

Anne-Marie Marijnissen


 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273