Pélécycle : prie, roule, découvre

Quand il n’est pas dans le doyenné de Nivelles, l’abbé Albert-Marie Demoitié est à vélo entouré de jeunes. Les Médias catholiques sont allés à la rencontre de ce doyen sportif adepte de la petite reine avant le grand départ sur les routes estivales. Voici le reportage d’ A.-F. de BEAUDRAP.

Quel est l’objectif de chaque Pélécycle ?

C’est d’abord une démarche spirituelle. Sur toute la route, nous suivons un fil conducteur. Cette année, par exemple, puisque nous marquons l’anniversaire de sainte Thérèse d’Avila, les cyclistes se mettront à l’écoute de ses écrits. Un pélécycle suppose aussi une expérience de vie communautaire : nous rencontrons d’autres personnes, jeunes et moins jeunes. Nous nous aidons les uns les autres, nous nous rendons service pour les tâches quotidiennes. Il y a évidemment l’aspect sportif ! 300, 450 ou 800 km à vélo, ça développe d’autres valeurs loin de la compétition. Au contraire, quand l’un souffre, l’autre l’encourage et le remotive. Enfin, chaque pélécycle permet la rencontre d’une autre culture. Parfois, nous allons en Allemagne, en Pologne, etc. Les participants découvrent d’autres réalités.

Comment est née l’idée ?

Tout a démarré il y a 26 ans. J’étais jeune vicaire à Court-Saint-Etienne et nous partions pour les Journées Mondiales de la Jeunesse qui se déroulaient à Czestochowa. Les jeunes de la paroisse se sont demandé : « Pourquoi n’irions-nous pas à vélo ? » Ce qui aurait pu être une initiative ponctuelle s’est renouvelée d’année en année : « quand est-ce qu’on y va ? »
Depuis cette première édition en 1991, les liens entre nous se maintiennent de manière informelle : certains couples se sont connus dans le cadre d’un pélécycle, j’ai célébré leur mariage, j’ai été invité aux baptêmes de leurs enfants… De très bons contacts se créent aussi avec les personnes rencontrées sur la route. Je pense à ceux et celles avec qui nous discutons en chemin, à ce frère de Taizé qui nous avait accueilli, etc.

En pratique, que se passe-t-il cet été ?

Deux routes sont prévues : Pour les adultes, une route part de Sainte Gertrude de Nivelles à Wattensheid (Allemagne) du 5 au 11 juillet. Enfin, les jeunes à partir de 13 ans peuvent prendre la route carmélitaine vers Lisieux (Normandie), du 21 au 29 août.

Infos et détails

© photo Pélécycle

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273