Mon corps, ce prophète : Echo du Forum Wahou !

Que veut donc dire ce corps encombrant que nous traînons péniblement ? À quoi bon cette pesanteur de notre être alors que tout en lui n'aspire qu'à s'élever vers ce qu'il y a de plus spirituel ? Pourquoi donc ces dizaines de kilos chaque jour plus usées viennent-elles, dans les lourdeurs du quotidien, freiner nos idéaux les plus personnels ? C'est à cette question, la question du corps, ce qu'il dit de nous et de Dieu, ce qu'il est de nous et ce qu'il peut pour nous qu'est venu répondre le Forum Wahou !

Organisé pour la première fois en Belgique, le Forum Wahou ! des 22 et 23 avril derniers, comme tous ses prédécesseurs français (*), est parti de la théologie du corps développée par Jean-Paul II pour nous réconcilier avec notre corps qui n’est autre que nous-mêmes.

Très concrètement, par le biais de conférences, d’échanges et d’ateliers, le Forum Wahou ! a proposé à 70 jeunes un parcours de deux jours pour défricher la pensée de Jean-Paul II sur la sexualité et, plus globalement, sur la place que le catholicisme, religion de l’incarnation, donne au corps humain.

On y a redécouvert le plan de Dieu aux origines, en d’autres mots ce que Dieu a voulu pour nous, en nous créant hommes et femmes sexués. La vocation de ce corps était alors celle de permettre à l’homme et à la femme de se donner totalement à son conjoint pour qu’ils puissent répondre chacun à leur vocation profonde : le don de soi, le don plein et entier, à l’image de la Trinité.

Mais voilà, l’arbre, la pomme et le serpent sont passés par là, blessant notre relation à Dieu, aux autres, à notre corps et à nous-mêmes. Une blessure qui nous empêche encore de nous recevoir comme un don de Dieu, et d’accueillir l’autre comme un don de Dieu.

Dieu cependant ne dit pas son dernier mot, et il envoya son fils pour nous redonner la capacité de vivre cette vocation au don total.

Dans les pas de Jésus, nous sommes dès lors appelés à nous donner totalement par notre corps. La vie sur terre, quelle qu’elle soit, devient alors une école du don pour nous préparer à la vie éternelle, à la résurrection où nous serons dans un rapport de don total avec Dieu. La vie sur terre, en ce sens, nous élance vers l’éternité, et elle accueille de franches bouffées d’éternité en elle quand les hommes y vivent par amour.

Le Forum Wahou !, sans pouvoir résumer ici son message riche, dense, complexe, mais aussi très concret, nous a permis de discerner à quel point notre corps est une planche de salut. À quel point notre corps, quel qu’il soit, aussi blessé soit-il, est un don de Dieu qui nous permet de rayonner, tant il nous engage à nous donner dans les aspérités du quotidien. À quel point, en ce sens, il est un pivot de sainteté. À quel point, enfin, notre corps c’est nous. Car mon corps ne m’appartient même pas : je suis mon corps. Tout ce qu’il subit, c’est moi qui le vis. Si mon corps permet de me donner, si le corps de l’autre est respecté, alors c’est moi qui me donne, c’est l’autre qui est respecté, et c’est la relation qui est restaurée.

Le corps est le chantier de l’âme où l’Esprit vient jouer ses gammes, disait sainte Hildegarde de Bingen. Plus encore, dit Jean-Paul II, le corps est un prophète. Le corps est l’instrument du don. Mon corps est ce qui me permet de m’accomplir et de répondre très profondément à ma vocation.

Une deuxième édition belge est en cours de réflexion.

L’équipe organisatrice du Forum Wahou ! Belgique

Plus d’informations :

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273