Mgr Léonard sur les pas de saint Paul

En visite pastorale dans le doyenné de Rixensart, Mgr Léonard a rencontré les 12 – 15 ans à la Ferme de Froidmont. Affrontant les premiers frimas d’une grise après-midi d’automne, béret vissé sur la tête et mains enfouies dans les poches, l’archevêque s’est complaisamment inséré dans l’activité organisée pour les jeunes. Il s’agissait de suivre saint Paul au fil de ses voyages et de ses lettres …

 

C’est donc saint Paul qui fut le maître du jeu et le fil conducteur de ce dimanche 17 novembre. Les 12- 15 accompagnés de leurs catéchistes et animateurs se sont succédé en petits groupes autour de la paroisse de Froidmont pour mettre leurs pas dans ceux de l’auteur des épitres. S’arrêtant à Malte, Lystres, Damas, Tarse … les jeunes ont été plongés dans l’histoire et la géographie, reliant les épisodes de la vie de l’apôtre missionnaire à la leur, à la lumière de ses épitres. Le sommet du jeu consistait à écrire leur lettre, comme s’ils se trouvaient à la place de celui qui haranguait les foules du bassin méditerranéen. Passant de groupe en groupe, échangeant des propos avec les animateurs, Mgr Léonard s’est dit impressionné par cette passionnante initiative catéchétique, évoquant à qui voulait l’entendre combien la figure de Paul le touchait.

Cette étape pédagogique aura servi de cadre pour la catéchèse de l’après-goûter, l’archevêque est revenu sur la figure de ce persécuteur de chrétiens, qui ne payait pas de mine, n’était pas très costaud, que rien ne préparait à devenir un grand missionnaire et qui pourtant fut retourné comme une crêpe sur le chemin de Damas. La démonstration ? Tous, nous avons nos chances aux yeux de Dieu : un brigand peut devenir un saint, un persécuteur peut devenir un apôtre.

Donnant la parole aux enfants, les plus jeunes se sont risqués à poser des questions que l’archevêque a pour habitude de ne pas esquiver : pourquoi avez-vous voulu être archevêque ? Qu’avez-vous fait de spécial pour le devenir ? Quand vous étiez petit, croyiez-vous déjà fort en Jésus ? Pourquoi n’y a-t-il pas de femmes prêtres ou évêques ?
Maniant humour et simplicité, Mgr Léonard n’a pas déçu son jeune public, se mettant au diapason de leur jeune âge à quelques encablures d’ici, livrant des confidences personnelles sur son enfance, il a établi ainsi un échange chaleureux et familial.
Bernadette Lennerts


Voir la galerie photos à droite

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273