Louvain-la-Neuve, inauguration de la mosquée

"Une fenêtre ouverte sur la culture musulmane"

Yallah !
La mosquée de Louvain-la-Neuve nous ouvre - enfin - ses portes en ce mardi pluvieux du mois de mai. De manière officielle. De manière conviviale.

Derrière ce projet, tout un cheminement. Quel est le désir qui sous-tend tout cela ? Quel en est le maître-mot ? C’est : « Ouverture » ! Ouverture à la communauté musulmane locale (environ 50 familles). Ouverture aux étudiants pratiquants. Ouverture aux néo-louvanistes, aux écoles, aux kots étudiants, au monde académique. Ouverture à toute personne curieuse d’en savoir plus sur l’islam, désireuse de rencontrer ses sœurs, ses frères musulmans. Rencontrer l’autre. Vivre des choses ensemble, tout simplement.

Au seuil de l’inauguration de cette nouvelle mosquée, Hanan confie : « Que d’attentes, si vous saviez ! » C’est perceptible bien sûr : tous ces espoirs qui ont germés autour du projet… et voilà que parmi nous ce soir, cela prend VIE !
Cette inauguration est celle de la mosquée en même temps que celle du Centre culturel islamique d’Ottignies-LLN. Le bâtiment n’est pas qu’un lieu de culte. C’est aussi un espace social, un lieu d’accueil, d’entraide, de réunions, de conférences, d’expositions. Il y a foisonnement de projets, dont des projets citoyens. Et ce lieu va faciliter et permettre la mise en œuvre de toutes ces initiatives.

Les chaises nous attendent sous les tonnelles. La communauté est sur son 31. Les gens arrivent, nombreux. Un mot d’accueil de Mourad, porteur du projet depuis le début et président de l’asbl. Le moment est intense. Oui, c’est bien la face lumineuse de l’islam qui s’offre à nous ce soir.
Nous pouvons reconnaitre des représentants des autres cultes, du monde politique, associatif, universitaire. Qui semblent très heureux de vivre cet évènement unique… Et dont la présence est gage de PAIX.

Heureux évènement tout de même attendu depuis longtemps quand on pense que les premières démarches datent de 1999 ! Et le permis de bâtir de 2009.
Après bien des aléas, un terrain sera donné avenue Georges Lemaître et à défaut de subsides, la construction se fera grâce aux dons collectés par la communauté musulmane de la région. Grâce ensuite au travail acharné d’une kyrielle de bénévoles hyper-compétents pour tout ce qui est finitions. Le résultat, le voilà. Le bâtiment est discret, typé, superbe. Rouge « Marrakech » pour les murs, coupole cuivrée, décorations orientales très classe. Bravo à l’architecte Bouzahzah !
« Enfin un lieu de culte digne de ce nom pour nos amis musulmans ! » s’exclament Anne-Sophie et Jean-Pierre. Cette mosquée est plus qu’une reconnaissance. C’était vraiment nécessaire ! Le studio de l’Hocaille qui faisait office de mosquée était vraiment trop exigu.

Après Mourad, Youssef refait de manière très colorée l’historique et remercie beaucoup. Il rapporte cette citation du prophète (c’est hadith du jour) : « Celui qui ne remercie pas les gens, ne remercie pas le bon Dieu ! » Il insiste bien sur la contribution financière des fidèles, les femmes ont même vendu leurs bijoux pour la construction de l’édifice ! L’indépendance de la communauté pour le financement de la mosquée est louée par tous. Les autorités, le ministre Flahaut et le gouverneur Mahieu, évoquent la liste des mosquées en voie de reconnaissance. Très bon signe !
Mon,seigneur Jean-Luc Hudsyn se réjouit des trésors de spiritualité et d’humanité que nous portons et que nous pourrons échanger ici et de l’importance des rencontres que l’on y fera et qui aideront à grandir dans l’estime mutuelle, faisant tomber les simplismes, les amalgames. L’amitié est la base sur laquelle nous pouvons construire.
D’autres intervenants de marque s’exprimeront encore, parlant avec clarté, respect, humour et gratitude.

Le ruban rouge est coupé !!!
Nous découvrons le lieu. Et quel lieu ! Tout y est beau et bien pensé. Après nous avoir servi un petit verre de lait (signe de pureté) et une datte fourrée, par petits groupes, on nous invite pour une visite guidée. « Doit-on enlever nos chaussures ? » Non, les casiers à chaussures ne se rempliront que pour permettre aux fidèles de faire leurs ablutions et leurs prières. « Comme nous nous prosternons, il faut garder le tapis propre » explique Karim. La partie consacrée à la prière est de forme circulaire pour avoir la bonne orientation. Comme de coutume, les hommes prient ensemble, et les femmes - aussi - sur la grande mezzanine les surplombant, par commodité. Chacun a sa pièce d’ablution.
Une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite, ainsi qu’un ascenseur, sont en voie d’être réalisés. Un peu de patience. En bas une grande salle conviviale est déjà remplie de monde. Libre à nous de faire connaissance autour d’une tasse de thé à la menthe… Et ce soir, la communauté a mis les petits plats dans les grands. Tout est délicieux, et l’échange est fraternel.

Merci 1000 fois à Mourad et Karim qui m’ont si gentiment accueillie il y a quelques jours alors qu’ils avaient beaucoup à faire, et merci à tous les artisans de cette franche réussite. Ils ont de quoi être fiers de leur persévérance.
Bon début de Ramadan, c’est lundi prochain. Et nous sommes bienvenus le 22 juin pour fêter ensemble dans la JOIE la rupture du jeûne ! A la grâce de Dieu !

Véronique Bihin

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273