Lettre pastorale - septembre 2013

Chers amis, Au moment où nous abordons une nouvelle année pastorale, je voudrais relire avec vous quelques points saillants de la vie pastorale et ecclésiale du Vicariat du Brabant wallon en 2012-2013. Tout un travail de réflexion et de concertation s’y est vécu à divers niveaux. Je ne peux que me féliciter de tous ces échanges vécus en Eglise à l’écoute de l’Esprit et à l’écoute les uns des autres.

Je vous partagerai ensuite trois grandes orientations pastorales pour le Vicariat du Brabant wallon qui guideront notre marche en 2013-2014. Je vous invite à les porter ensemble dans la prière et dans l’action. En nous rappelant toujours que « le résultat de notre travail pastoral ne s’appuie pas sur la richesse des ressources, mais sur la créativité de l’amour. La force de l’Eglise n’habite pas en elle-même : elle se cache dans les eaux profondes de Dieu ».

I. LE CHEMIN PARCOURU EN 2012-2013
1. Les 50 ans du vicariat et du Concile Vatican II
L’exposition « Hommes et femmes au service de l’Eglise » en septembre 2012 (et qui a voyagé depuis…), retraçait la manière dont le Concile Vatican II avait été mis en œuvre dans le Vicariat du Brabant wallon. Ce fut l’occasion de s’émerveiller de la manière dont tant d’acteurs de notre région ont eu à cœur d’accueillir le souffle de Vatican II. Nous sommes les héritiers de la grande créativité dont ils ont fait preuve au plan pastoral. Ils nous stimulent à puiser nous aussi dans le trésor que ce Concile nous a laissé.

Il nous faut donc le connaître et en comprendre toute l’actualité pour aujourd’hui. C’est la mission de la session itinérante sur Vatican II qui a commencé à parcourir les doyennés et qui poursuivra cette mission de formation permanente à travers tout le Brabant wallon.
2. L’assemblée des animateurs de pastorale des jeunes du 10 novembre 2012 à Louvain-la-Neuve
Le Service de la pastorale des jeunes a organisé, le 10 novembre 2012, une assemblée des animateurs qui sont engagés sur le terrain de cette pastorale (paroisses – écoles – mouvements - communautés). Les participants furent nombreux. Ils ont débattu du pré-projet d’orientation pastorale élaboré par la Commission chargée du « chantier-jeunes ». Elle est repartie avec les remarques de chacun en vue d’élaborer des propositions d’action pastorale concrètes. 

Je remercie infiniment tous les membres de cette Commission « Jeunes » qui n’ont pas ménagé leur peine. Avec enthousiasme et conviction, ils ont remis – et dans les temps ! – les documents qui permettront de publier dès ce mois de septembre des orientations et des options précises en ce qui concerne la pastorale des jeunes en Brabant wallon. J’y reviendrai plus loin.
3. L’assemblée du Vicariat du 1er mai 2013 sur l’initiation chrétienne des enfants
Le 1er mai, s’est tenu une « Assemblée vicariale ». Elle a réuni une septantaine de participants : le Conseil du Vicariat, les Conseils presbytéral et pastoral, les doyens, les services de la catéchèse et de la pastorale des jeunes ainsi que les délégués décanaux de la catéchèse puisque l’objectif de la rencontre était de débattre ensemble des nouvelles orientations qui se préparent en vue d’un renouveau de la catéchèse des enfants (chez nous mais aussi dans d’autres diocèses).

Le Service de la catéchèse a présenté l’état des recherches en cours pour la catéchèse paroissiale (les enfants entre 7 et 12 ans). On a mis en débat les propositions concrètes de mise en œuvre. Celles-ci tiennent déjà compte d’une lettre des Evêques de Belgique qui paraîtra en septembre. Elle traitera de la préparation et de la célébration des sacrements de baptême, confirmation et eucharistie. Comme le dit le titre, les orientations souhaitées visent un « renouveau plus missionnaire ».

Le projet global présenté par le Service de la catéchèse (en lien avec celui de Bruxelles) a été approuvé sans difficulté. En ce qui concerne la mise en œuvre, des questions ont été posées et des points d’attention ont été relevés dont il faudra tenir compte. J’y reviendrai également plus loin.
4. La pastorale des paroisses
Suite à la session des doyens en avril 2012, un grand « Chantier-paroisses » a été ouvert. Son objectif de départ : multiplier la mise en réseau de plusieurs paroisses ; mettre davantage en commun charismes et ressources en vue de mieux proposer la foi à nos contemporains. Cette année les travaux de ce Chantier se sont accélérés : je me dois de remercier tous les doyens, prêtres, équipes d’animation paroissiale qui ont donné une si forte impulsion à l’avancée de ce projet.

J’ai rencontré les 14 conseils décanaux du Vicariat pour débattre avec eux de ce ‘Chantier-paroisses’. Suite à ces échanges, un premier texte sur l’avenir des paroisses en Brabant wallon a été rédigé et mis en discussion. Le Collège des doyens, le Conseil presbytéral, le Conseil pastoral, le Conseil vicarial ainsi que le Conseil épiscopal à Malines ont apporté leurs remarques.

En mars 2013, intégrant tous ces apports, un document de travail intitulé « Chantier-paroisses » a été diffusé largement dans le Vicariat (à certains endroits plus que d’autre, il est vrai…). Il invite à la constitution progressive d’Unités pastorales dans le Vicariat. Ces Unités pastorales regrouperont plusieurs paroisses qui se fixent un certain nombre de domaines où elles travailleront désormais ensemble. Ce document développe l’enjeu missionnaire qui sous-tend cette option. On y décrit le champ d’action d’une Unité pastorale, la place et la mission de chaque paroisse en son sein, les instances de coresponsabilité à prévoir, les étapes pour parvenir à la constitution officielle d’une Unité pastorale.

Ce document a de nouveau été travaillé dans les doyennés, dans certaines paroisses. Il était demandé de transmettre au Vicariat pour juin 2013 comment chaque doyenné croyait pouvoir avancer dans ce sens, et de fournir - à titre d’hypothèse – une esquisse des paroisses qui pourraient former à l’avenir une Unité pastorale.

Le débat a été souvent nourri, parfois mouvementé… Avec ce résultat très encourageant : des doyennés ou parties de doyenné ont déjà effectué toutes les démarches de concertation requises entre prêtres et avec les équipes d’animation paroissiale. En conséquence de quoi, elles ont fait la demande officielle de pouvoir commencer une Unité pastorale dès cette année pastorale 2013-2014. J’ai l’impression que l’Esprit-Saint a beaucoup travaillé les cœurs !… 
5. Les visites pastorales de l’Archevêque
Après ses visites dans les doyennés des Vicariats de Bruxelles et du Brabant flamand, Mgr Léonard a commencé ses premières visites pastorales dans le Brabant wallon. Ses visites dans les doyennés de Braine-l’Alleud, de Jodoigne et d’Orp-Jauche, se sont avérées, au dire de tous les participants, comme des temps forts de vie ecclésiale.

Comme l’on dit plusieurs, elles vont au fond dans le sens de ce qui est souhaité dans le document sur les Unités pastorales : c’est l’occasion de vivre une collaboration entre plusieurs paroisses pour des célébrations communes de qualité, pour des rencontres de partage entre groupes et initiatives qui ne se connaissaient pas, pour la mise en commun où on s’enrichit mutuellement de ce que les paroisses voisines cherchent à réaliser dans l’annonce de la foi, la vie de prière ou le service des plus démunis.

Ces visites se poursuivront cette année dans les autres doyennés du Brabant wallon en terminant par le doyenné d’Ottignies en octobre 2014.
6. L’année des deux Papes
Nous avons vécu cette année une double surprise au plan de l’Eglise universelle qui eurent toutes deux d’importantes répercussions dans tout le Peuple de Dieu. Il y a d’abord eu le geste de Benoît XVI qui a voulu passer la main à un nouveau pape pour poursuivre et mener à bien ce qu’il avait lui-même initié pour que l’Eglise catholique affronte les nombreux défis devant lesquels elle se trouve. Puis, nous avons vécu l’élection de François comme nouvel évêque de Rome, un pape venu « dalla fine del mondo »… Dès son apparition au balcon de Saint-Pierre, il n’a cessé d’envoyer toutes sortes de messages qui ont suscité dans nos communautés – mais plus largement aussi - beaucoup d’espérance et de joie (même si ce n’est pas nécessairement le sentiment de tous).

Je voudrais attirer l’attention sur la très belle et très lisible encyclique « La lumière de la foi » qui vient d’être publiée. Nous avons là un message largement inspiré de Benoît XVI sur la beauté et la pertinence de ce qui fait l’originalité de la foi chrétienne. Cette lettre, fruit d’une collaboration exceptionnelle entre deux papes, nous met de façon très stimulante et nourrissante devant ce que veut dire ‘croire’ pour un chrétien. C’est une question essentielle pour l’authenticité de notre présence et de notre témoignage dans le monde d’aujourd’hui. Je recommande à chacun de lire et/ou de travailler en groupe cette encyclique.

Quant au Pape François, dans ce qu’il a dit aux évêques et aux jeunes lors des JMJ à Rio, il apparait clairement que l’Eglise n’est pas appelée à de simples réformes organisationnelles – si nécessaires soient-elles - mais à une conversion spirituelle et pastorale, et qui concerne chacun. Il parle de simplicité, il invite à une proximité chaleureuse et fraternelle envers tous. Il demande d’ouvrir les portes de nos églises et de nos paroisses pour les franchir d’abord nous-mêmes et rejoindre davantage les « périphéries de l’existence ». Mais il souligne avec autant de force combien cela demande de la part de chacun un enracinement profond dans le mystère de Dieu, dans la personne du Christ, dans sa Parole, dans la prière et les sacrements et une appartenance qui ne soit pas que partielle à la communauté d’Eglise. Oui, la première réforme à entreprendre tous, c’est une conversion personnelle, communautaire, et non partielle à l’Evangile !

Cette année, deux nominations dans le Vicariat ont cherché à rejoindre cette double conversion. Une responsable a été nommée pour le Service de la solidarité afin que cette dimension de la foi – déjà bien présente – soit encouragée et intensifiée. Et une autre responsable a été nommée pour lancer un Service de la vie spirituelle afin de favoriser l’initiation à la prière, le ressourcement ainsi que des formations à l’écoute et à l’accompagnement spirituels pour prêtres, diacres et laïcs.

II. DES OPTIONS PASTORALES POUR POURSUIVRE NOTRE ROUTE EN 2013-2014

Beaucoup de projets pastoraux me tiennent à cœur – comme par exemple la Pastorale des couples et des familles qui vit une relance fructueuse -, et je pourrais en citer bien d’autres. Il y a aussi toutes les initiatives que vous prendrez localement ; les activités diverses proposées par les Services du Vicariat. Mais je voudrais toutefois privilégier trois options pastorales que je vous invite à intégrer dans votre programmation d’année. Il s’agira de creuser plus avant trois sillons déjà entamés - qui ne sont d’ailleurs pas sans interconnexion -, d’en approfondir les enjeux et de les concrétiser sur le terrain :

1. La pastorale des jeunes

Dans le courant du mois de septembre paraîtront des options pastorales pour l’accompagnement des jeunes sur l’ensemble du Vicariat. Ce document donnera toutes les indications pour créer un nombre significatif de lieux-haltes qu’on appellera « Pôles-jeunes ». Ils offriront aux jeunes de plusieurs paroisses collaborant ensemble des activités diverses pour qu’ils grandissent dans la foi, en lien – selon les situations locales – avec la pastorale scolaire et celle des mouvements de jeunesse. Un Pôle-jeunes sera créé dans chaque Unité pastorale à venir.

Le Service de la Pastorale des jeunes est chargé de donner priorité à cette mise en œuvre en collaboration avec les responsables pastoraux et les animateurs de jeunes au plan local.

2. L’initiation chrétienne des enfants

-  Les prêtres, diacres et laïcs qui préparent au baptême, à la première communion et à la confirmation ainsi que les équipes d’animation paroissiale prendront connaissance de la lettre des évêques de Belgique qui paraîtra en septembre et qui traite des sacrements de l’initiation chrétienne pour les enfants et les jeunes. Elle leur servira d’évaluation de leurs pratiques pastorales et ils verront comment progresser dans le sens des orientations indiquées.

-  Durant cette année, le Service de la catéchèse rencontrera les responsables pastoraux et les catéchistes de chaque doyenné afin de présenter les enjeux du renouveau de la catéchèse et la manière dont il sera progressivement mis en œuvre dans le Vicariat du Brabant wallon. Les paroisses qui désirent entrer dès à présent dans cette perspective, peuvent le faire, avec l’accompagnement du Service. 

3. Le « Chantier-Paroisses » et les Unités pastorales

Comme elles l’ont souhaité, un certain nombre de paroisses commenceront dès cette année l’expérience des Unités pastorales. Un Conseil d’unité pastorale composé de prêtres, diacres et laïcs y sera nommé par l’évêque auxiliaire et envoyé par lui en mission lors d’une eucharistie dominicale.
Les autres paroisses continuent leur réflexion et feront dès que possible des propositions en vue de la création de nouvelles Unités pastorales.

 **********

Qu’y a-t-il comme désir derrière ces jalons à poser ? Rien moins, à mes yeux, que cette question : comment poursuivre notre route pour être une Eglise ouverte à tous : enfants, jeunes, adultes de ce temps, de cette région, y compris ceux qui ne fréquentent pas nos assemblées ? Et donc, puisque le Ressuscité nous dit : « Allez … faites des disciples » (Mt 28,19), leur ouvrir des espaces où ils pourront expérimenter qu’ils sont rejoints dans leur quête de sens et de foi, de bonté et de vérité. Leur faire découvrir ces cadeaux précieux que d’autres nous ont transmis : l’amitié du Christ et la force de son Esprit ; la joie de faire communauté au sein d’une Eglise fraternelle ; la confiance de ce Dieu qui croit et espère en nous en nous envoyant comme témoins de Lui et serviteurs de tous.

+ Jean-Luc Hudsyn

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273