Les catéchistes reviennent de Rome !

Le projet a pris naissance il y a près de deux ans. Le comité du Jubilé, à Rome, invitait toutes les conférences épiscopales à mettre sur pied un pèlerinage des catéchistes du monde entier, pour l’année Sainte. Les Belges allaient-ils être du nombre ? Et comment s’organiser, avec qui, par quels moyens ? Voici un écho du jubilé des catéchistes rédigé par le chanoine Rochette. Il était à Rome tout récemment dans le cadre de ce jubilé avec des catéchistes du Bw, de Bruxelles et de Namur bien entendu.

Très tôt, la commission interdiocésaine de catéchèse (CIC) répercuta l’appel. Du côté flamand, on s’attelait à mettre sur pied un pèlerinage important, avec des moyens, mais aussi un prix plutôt élevé. Du côté wallon, les diocèses de Tournai et de Liège avaient déjà prévu, chacun de son côté, un pèlerinage jubilaire pour leurs diocésains, et déclinaient l’invitation. Restaient Namur et Bruxelles. Un premier coup de sonde révéla que plusieurs catéchistes seraient intéressés, si le prix était raisonnable et si, à la démarche du Jubilé, était jointe une découverte de la ville de Rome. Aussi les responsables diocésains de la catéchèse des trois diocèses et vicariats (Namur, Brabant wallon et Bruxelles) décidèrent-ils de se lancer dans l’aventure.
Et aujourd’hui, deux ans plus tard, au retour d’un pèlerinage réussi, la joie est dans les coeurs !

Ils étaient 54 francophones : 17 de Namur, 30 de Bruxelles et 7 du Brabant wallon, guidés par le chanoine Joël Rochette et Jola Mrozowska, du vendredi 23 au lundi 26 septembre. Et ils en reviennent enchantés. Françoise, l’une des participantes, envoie un petit mot, une fois rentrée chez elle : ’’Je viens vous exprimer mes vifs remerciements concernant toute la beauté spirituelle, culturelle et fraternelle de ce pèlerinage. Pour moi, partie seule, je suis rentrée avec une famille : celle des catéchistes. A présent, c’est avec motivation et en confiance que je continue cette belle mission d’évangélisation’’.

Etre catéchiste, c’est plus qu’une mission

Car il s’agissait bien d’un Jubilé des catéchistes. Une démarche de foi, de ressourcement et d’encouragement proposés à ceux et celles qui, tout au long de l’année, assurent, avec joie et parfois difficultés, dans la recherche de nouveaux chemins et parfois le doute sur leurs propres pratiques, le beau défi de la catéchèse paroissiale. Tous les participants sont, au quotidien, au contact d’enfants, de jeunes, d’adultes qui cheminent dans la foi, vers les sacrements de l’initiation ou d’autres engagements chrétiens : ils ont comme mission de faire résonner l’écho (c’est ce que signifie le terme catéchèse) de la Parole de Dieu dans leur vie.

Le Jubilé romain prévoyait quatre temps forts, auxquels tous ont participé : une catéchèse sur la miséricorde, dans l’église Santa-Maria-sopra-Minerva, à l’aide d’un superbe tableau du Caravage (L’appel de saint Matthieu) ; le passage de la Porte Sainte de la Basilique St-Pierre, au terme d’un chemin pédestre dans la prière ; les vêpres et des témoignages de catéchistes à la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs ; et la messe sur la place Saint-Pierre, présidée par le pape François. Le caractère international de ces temps forts, avec des milliers de participants, fut une joie partagée et un soutien incroyable dans la foi : que de bons moments, avec des gens de tous pays, des sourires complices dans les métros, des chants, des jeux de drapeaux… L’Eglise est unie, dans sa diversité, et belle.
(…)
Mais Rome est Rome : pour encadrer et donner chair à ces moments de catéchèse et de célébration, les organisateurs ont permis à tous de faire l’expérience d’une ville remplie d’histoire, autant de témoignages, par l’art et la beauté, de catéchèses concrètes : dans l’ordre, ce fut la découverte du centre Aletti et de son atelier de mosaïques, de la Chiesa Nuova, du Panthéon, de St-Ignace et du Gesù, de St-Jean-de-Latran et de son baptistère, de St-Clément, de Ste-Marie-Majeure, sans oublier St-Julien-des-Flamands (l’église nationale belge), de quatre restaurants à la cuisine savoureuse, et d’un glacier… Hummmmm ! Je ne vous dis que ça !

On l’a senti, pendant ces quatre jours de Jubilé : être catéchiste, c’est plus qu’une mission, c’est une identité. A forger, à nourrir, à ressourcer aux trésors d’une foi vive. Ce Jubilé particulier en fut l’occasion. Et pourquoi pas refaire cela, régulièrement ? Plus nombreux encore, dans la joie d’être catéchistes.

Chanoine Joël Rochette

Lire tout le texte

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273