La miséricorde, par le Cardinal Kasper - Mars 2016

Mgr Hudsyn a rédigé pour la revue diocésaine Pastoralia une recension de ce livre apprécié par le pape François.

Cet ouvrage du Cardinal KASPER est en passe de devenir le livre de référence pour cette année jubilaire pour la miséricorde. Lors du premier Angelus qu’il avait récité devant la foule à la Place Saint-Pierre, le pape François avait fait mention d’un livre qu’il venait de lire et qui lui avait fait tant de bien… C’est bien de ce livre qu’il s’agit.

L’auteur commence par replacer le mot « miséricorde » dans la manière dont il est spontanément ressenti aujourd’hui. Ce sera bien utile pour comprendre en quoi ce mot est relativement tombé en désuétude, pourquoi il peut paraître suspect, apparemment peu mobilisateur. En passant en revue les événements du XXème siècle, les courants philosophiques qui l’ont traversé, l’auteur montre que ce mot de miséricorde a pu paraître ambigu, voire connoté négativement. Depuis peu il connait cependant une certaine réhabilitation d’autant qu’il se trouve honoré dans toutes les grandes religions.

Pour entrer dans ce que recouvre la miséricorde, il y a un passage obligé : ouvrir ensemble les Ecritures. En traduisant la Bible en latin (version de référence en usage quasi jusqu’au début du XXème siècle), S. Jérôme a utilisé généreusement le mot misericordia pour traduire différents mots hébreux ou grecs. Or quand on les regarde de près, on voit qu’ils ont des contenus qui varient et qui enrichissent considérablement la compréhension qu’on peut avoir du mot miséricorde et qui répondent aux objections qu’on peut avoir par rapport à ce mot. Ainsi dans l’Ancien Testament, la « miséricorde » n’est pas qu’un sentiment d’ordre compassionnel. C’est aussi s’engager dans la durée, c’est aussi construire une histoire d’alliance avec les pauvres.

Après avoir parcouru l’Ancien Testament, l’auteur attire notre regard sur le message du Christ, sur la miséricorde de son Père. Il nous la révèle en parole et en action. Elle est au cœur de sa vie, de son combat contre le péché des hommes. C’est la gratuité de la miséricorde de Dieu qui inspire S. Paul dans sa vision du salut.

Relisant les Pères de l’Eglise, S. Bernard, Thérèse de Lisieux, les dévotions au cœur de Jésus du XVIIIème et du XIXème siècles, mais aussi Rahner, Congar, Benoît XVI et bien d’autres, le cardinal Kasper fait œuvre de théologien : comment parler avec justesse de Dieu et de sa miséricorde face à la mort, au mal, à la souffrance des innocents, à l’injustice ? Comment parler avec justesse du jugement, de l’enfer, de la liberté humaine, d’un Dieu tout-puissant ?
Comment dès lors répondre à cette miséricorde ? Voilà vers quoi l’auteur nous entraîne alors : qu’en est-il du commandement de l’amour ? Que veut dire pardonner jusqu’à aimer ses ennemis ? Quelle actualisation donner aux œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles ? Qu’en est-il du rapport entre vérité, miséricorde et justice ? Bref, que veut dire partager la vie du Christ, son lien aux pauvres, porter avec lui sa croix ? Et que veut dire pour l’Eglise sa mission d’être le sacrement de cette miséricorde divine, être porteuse aussi des sacrements qui tous, finalement, sont sacrements de la miséricorde de Dieu ?

Pour terminer, l’auteur insiste sur la miséricorde dans ses implications sociales et politiques, comme source d’inspiration et de motivation pour construire une « civilisation de l’amour ». En conclusion, il porte son regard sur Marie : elle nous dit et nous montre que l’évangile de la miséricorde est « tout ce qui peut exister de plus beau parce qu’il peut nous transformer ainsi que notre monde ».

+JL Hudsyn


Cardinal Walter KASPER, La Miséricorde - Notion fondamentale de l’Evangile. Clé de la vie chrétienne, Theologia, Editions des Béatitudes, 2015
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273