La louange vient d’un cœur qui bat pour Dieu

Que se passe-t-il quand on réunit une douzaine de jeunes, une communauté vivante et en recherche, des membres de l’équipe de pastorale des jeunes et le groupe Louange Vivante à Fichermont du 13 au 15 février ? Un WE de joie, de partage, de louange et d’apprentissages autant spirituels que techniques.

WE de formation à l’animation de louange

Sylvain Freymond et son équipe ont livré au cours de ce WE un témoignage tout en simplicité et en profondeur. Non, les groupes de louanges ne sont pas composés de gens superficiels qui sautent en l’air en levant les mains, comme certains le pensent peut-être. Derrière les chants, les manifestations extérieures, il y a toute une spiritualité que Sylvain et d’autres membres du groupe nous ont partagée au cours des temps d’enseignement.

Louer, c’est réaliser qu’on a reçu quelque chose et qu’on peut l’offrir. Dieu nous invite, mais il nous laisse libres. Il ne nous force pas, il attend notre louange et notre adoration comme un père se réjouit de vivre une relation d’affection différente avec chacun de ses enfants. Ce qui est précieux pour lui dans ta prière, c’est que tu donnes quelque chose qui vient de toi.

À la Samaritaine, Jésus dit : « Donne-moi à boire. » Mais souvent, comme elle, nous pensons que notre eau ne vaut rien. Pourtant c’est d’elle que Jésus a soif. Et il va lui offrir en échange l’eau de l’adoration véritable. Ce n’est pas ici ou là qu’il faut aller pour prier. Ce n’est pas le lieu, ni la forme, ni le style qui comptent. Le fondement, c’est la relation. Adorer en esprit et en vérité, c’est entrer en relation avec le Seigneur à tel point que cela change la vie. Adorer en vérité, c’est être en cohérence entre ce que je dis, ce que je chante et ce que je fais et vis.

Comprendre qui on est en Jésus et qui il est pour nous, c’est ça qui fait louer. Cela ne dépend pas de ce que je « sens ». Cela vient d’un cœur qui bat pour Dieu. Louer, c’est s’offrir soi-même à Dieu (cf. Romains 12). La musique n’est donc qu’un vecteur parmi d’autres.
Bien sûr, nous avons aussi partagé des temps de prière, des repas conviviaux et surtout deux temps d’atelier qui ont permis aux participants de découvrir ou de perfectionner l’aspect musical. Clavier, percussions, voix, cordes, guitare… Les membres de groupe se sont mis à disposition en toute simplicité pour transmettre leurs compétences aux jeunes.

Ce WE aura été une belle expérience de communion entre les différentes confessions, entre flamands et francophones, entre habitués de la louange et néophytes…

Sr Sandrine Gilles

Voir les photos

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273