La journée « Transmission » 2015 à Braine l’Alleud

Il y a 200 ans, la bataille de Waterloo…

Pour sa 20ème édition, Transmission a fait très fort et marquera tous les participants ! Le rendez-vous avait été donné à l’école Ste Bernadette de Braine l’Alleud le samedi 10 octobre. Un petit brouillard, un ciel couvert, un vent frais n’ont pas découragé les équipes de KT venues des quatre coins du Brabant wallon.

Comme chaque année, la matinée se déroule en ateliers : les 390 jeunes passent de maison en maison où des témoins les accueillent pour partager avec eux un moment de foi. Ils ont chanté, dansé, cuisiné, sculpté la terre ; ils ont entendu parler des SDF, des prisons, des soins palliatifs, des missionnaires en Afrique, des écoliers de pays pauvres ou meurtris par la guerre, de la vie monastique, de la beauté de la création, de pèlerinages et de foi ; ils ont appris à gérer les conflits ; Monseigneur Hudsyn leur a parlé de ses rencontres avec le Pape François, etc. etc.. Les mines réjouies disent la joie de ces jeunes en chemin vers la Confirmation.
Le temps de midi rassemble tout le monde pour un pique-nique et quelques parties de foot improvisées dans la cour de l’école. Puis vient le rassemblement dans la salle de gymnastique où on entre dans le vif du sujet : un jeune homme lit quelques extraits du journal d’un témoin de la bataille de Waterloo. Les enfants reconstituent ensuite un puzzle avec des extraits de ce journal, et échangent leurs impressions sur ce qu’ils ont entendu et lu.
Et voilà la troupe en chemin vers le parc Allard, avec mission de retrouver des personnages : un blessé, une infirmière, un villageois, une religieuse, le curé, le maire, le médecin … Des cris résonnent de tous côtés, les blessés gémissent, les enfants entrent à fond dans la reconstitution ; on court en tous sens, on s’interpelle, on découvre le village reconstitué, les blessés sont installés dans la charrette tirée par un beau cheval blanc, puis les groupes descendent à pied vers l’église St Etienne, chacun accompagné par son personnage d’époque.
Dans l’église, une surprise les attend : le décor de 1815 a été reproduit ; les soldats blessés sont installés sur de la paille autour de l’autel ; le curé, des religieuses et des villageois tentent de les réconforter, le médecin soigne comme il peut, des enfants distribuent eau et châtaignes. Dans les rangées, c’est le silence, tout le monde est « bluffé » …
Une journaliste de « La Voix de la Charité » vient de Bruxelles interviewer l’un ou l’autre personnage et fait le lien avec les Evangiles : là nous retrouvons le bon Samaritain, ici c’est Marie, Jésus, ou encore Simon de Cyrène …
Un témoignage sur l’accueil d’une famille syrienne, la lecture de l’Evangile, des chants, des intentions, des bougies signes de la lumière que nous sommes envoyés porter dans le monde clôturent la célébration.
Dehors, un rapide goûter permet d’échanger ses impressions et de s’entretenir encore avec les personnages d’époque, puis chacun reprend la route de sa paroisse, le cœur et la tête pleins d’émotion et d’images, … et une formidable envie de revivre une telle journée : « C’était trop génial ! Dites, Madame, c’est quand la prochaine Transmission ? »

Quelques impressions récoltées au cours de la journée :
« C’était trop chouette ! » - « C’était cool, on a appris des nouveaux chants. » - « J’ai appris à admirer la nature, à ne pas gaspiller et à moins polluer … » - « C’est important de pouvoir chouchouter quelqu’un qui va mourir … » - « J’ai appris à déguster chaque seconde de ma vie. »
« Les religieuses, elles ont une vie dure : elles doivent se lever le matin … Moi je préfère rester dans mon lit … » - « Je veux faire le bien là où je suis. » - « Quand je n’aime pas ce que Maman a préparé comme repas, je vais penser à ceux qui n’ont rien à manger. » - « Les enfants de Bukavu, ils sont 65 dans une classe ! Chez nous, on a de la chance, on n’est que 16 … » - « Il faut apprendre à pardonner. C’est difficile, moi je n’y arrive pas toujours … » - « C’était hyper chouette, on a appris à découvrir d’autres personnes qu’on ne connaissait pas. » - « Quand on donne de l’amour à quelqu’un, on se sent si bien ! » - « Faire le bien, c’est contagieux ! » - « Mon baptême m’a envoyé en mission. »

La journée vous a plu ? Vous regrettez de ne pas avoir pu y participer ? … Alors, rendez-vous à tous l’an prochain !
Nadine de Roubaix
catéchiste à Orp-le-Grand

Voir les photos de la journée

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273