La catéchèse intergénérationnelle au centre du débat

L’auditoire Montesquieu de l’Ucl a vécu ce jeudi 23 janvier, une journée d’étude dédiée à la « catéchèse intergénérationnelle ».

Organisée conjointement par le Centre universitaire de théologie pratique de la Faculté de Théologie de l’Ucl, les services de la catéchèse des diocèses et des vicariats francophones, cette journée a connu la participation de nombreux prêtres, religieux et religieuses, animateurs pastoraux, catéchistes venus tant du nord que du sud de la Belgique et des diocèses des pays limitrophes.
Plusieurs spécialistes ont marqué cette journée par leur contribution. Le premier à partager son expérience, le Frère Enzo Biemi, président de l’équipe européenne de catéchèse et directeur de l’Institut des Sciences religieuses de Vérone, a axé sa communication sur « la conversion missionnaire de la catéchèse et ses incidences sur les manières de faire-église ». Dans un argumentaire prenant appui sur l’image d’un clocher écroulé, l’orateur a relevé la nécessité de prendre acte d’un christianisme - sociologique et matériel - en essoufflement. S’impose alors l’urgence pastorale non pas de rebâtir des clochers, mais plutôt de nouvelles présences au milieu des femmes et des hommes d’aujourd’hui, pris dans des situations spécifiques. Née comme « levain », elle est devenue « pâte ». Pour Enzo Biemi, devenir cette « minorité levain » et pas « minorité secte », voilà la tâche qui incombe à cette Eglise-là aujourd’hui. Pour cela, travailler dans le sens d’une « deuxième annonce » qui soit, au fond, une réappropriation de la « première annonce » en opérant un déplacement missionnaire, tout en spécifiant les portes d’entrée, alimentera la nécessaire redécouverte du cœur de l’évangile, à savoir le kérygme. Un kérygme qui rejoint ainsi toutes générations,- les enfants, les adolescents et les adultes-, avec les caractéristiques propres. La catéchèse intergénérationnelle comme illustration _ La « catéchèse intergénérationnelle »est cette nouvelle manière d’évangéliser aujourd’hui. Henri Derroitte l’a abordé dans sa conférence intitulé : « les formes de catéchèse communautaire : fondement, balises, évaluations ». Professeur de théologie pratique à l’Ucl, il a bâti son exposé en revisitant les fondements et les études consacrées à la catéchèse intergénérationnelle. Considérée comme une manière de penser la nouvelle évangélisation, cette catéchèse a comme préoccupation majeure, selon ce spécialiste, la quête d’un nouveau mode de « faire-église », de « faire paroisse ». Cette catéchèse se veut attention aux familles qui, à travers leur vécu global et ses différentes étapes, devraient davantage inspirer la proposition de la foi, la structuration des communautés paroissiales. Réalisant qu’une telle nouvelle perspective ne relève pas de l’évidence, Henri Derroitte a préconisé d’accompagner des transitions. _ Ces « transitions » ont, depuis, d’une manière ou d’une autre, constitué le fil rouge de la préoccupation pastorale des évêques de Belgique. Prenant la Parole, Mgr. Guy Harpigny, évêque de Tournai, a rappelé tous les efforts consentis pour parvenir à la mise en œuvre d’une catéchèse qui réponde aux réalités et aux exigences actuelles. Dans sa conférence « L’initiation chrétienne des enfants et des jeunes : principes de cohérence théologiques et pastoraux à la suite du « texte d’orientation de la Conférence des Evêques de Belgique » (2013), Mgr Harpigny a relevé que de 1997 à 2006, les évêques se sont mis à l’écoute en proposant une « catéchèse des adultes » qui, après observations, s’est enrichie et s’est traduite par « Devenir adultes dans la foi ». La préoccupation majeure étant de passer de l’annonce et de l’écoute de l’évangile à l’initiation chrétienne. L’évêque de Tournai n’a pas manqué de souligner que « accompagner quelqu’un qui devient chrétien, c’est aller vers des territoires non connus, une forme d’évangélisation propre ». _ Une expérience étrangère a enrichi les communications de cette journée d’études. Il s’agit de l’exposé de Madame Sandrine Fabre, directrice diocésaine de la catéchèse au diocèse d’Amiens. Portant sur « la mise en place de catéchèses intergénérationnelles au diocèse d’Amiens, source de renouveau de la vie paroissiale ? », sa conférence a commencé par relever les spécificités de son diocèse. L’expérience des catéchèses intergénérationnelles qui particulièrement ont lieu dans les temps forts de la liturgie, avant et carême, sont une source de renouvellement pour des communautés paroissiales. Portées des « équipe de conduite pastorale », elles sont un lieu de dynamisme et d’interaction où prêtres et laïcs collaborent chacun dans la mesure de sa mission. Si leur mise en œuvre fait intervenir une équipe élargie, ces catéchèses rayonnent aussi à partir d’une communication mettant à profit supports de communication tout comme le « bouche à oreille ». Convivialité, partage, oser la confiance, sont pointés comme ingrédients positifs d’une expérience qui reste à parfaire. _ La clôture de cette journée d’études a incombé au Professeur Derroitte qui a remercié les conférenciers et les nombreuses personnes qui ont fait le déplacement jusqu’à Louvain-la-Neuve pour " penser l’Eglise de Belgique ". Alfred Malanda _ ---- Ecoutez Enzo Biemi à qui nous avons posé la question : _ Pour les parents qui n’ont pas baigné dans un tel contexte de renouvellement catéchétique, n’est-ce pas un peu compliqué de comprendre ce qu’on entend par catéchèse missionnaire ? Ecoutez Sandrine Fabre à qui nous avons posé les questions : _ La catéchèse qui s’affiche sur les parvis des églises peut-elle appeler toutes les générations ? _ Mettez-vous en place la même stratégie à la campagne et à la ville ? Ecoutez Mgr Harpigny à qui nous avons posé les questions : _ En quoi la catéchèse d’aujourd’hui est-elle différente de celle d’hier ? _ Y a-t-il une obligation de résultat ? ---- -* Regardez les photos de la journée via le diaporama flickr -* Les textes des différents intervenants seront publiés prochainement aux Editions Lumen Vitae B.L.

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273