L’intergénérationnel, c’est ici et maintenant !

La vieillesse limite souvent la création de nouveaux liens. La pastorale de la santé du Brabant wallon, en particulier la coordination des visiteurs de personnes âgées, soutient des projets variés de rencontres intergénérationnelles pour briser les murs invisibles entre les générations.

À Walhain, quinze jeunes de 11-12 ans en année de profession de foi se sont réunis une fois pendant le carême pour se préparer à rendre visite à deux personnes âgées, avec leurs catéchistes et avec Claire de Biolley, coordinatrice des visiteurs de personnes âgées en home et à domicile pour le Brabant Est. « Ce sont des rencontres souvent inédites pour eux, je leur parle des diverses manières d’entrer en relation avec elles (le toucher par exemple), et je leur propose de venir avec tout ce qu’ils sont. C’est pourquoi, ils préparent un objet, une activité pour les présenter aux personnes âgées  », explique Claire de Biolley.
Les catéchistes, Béatrice Decelle et Michèle Destain, sont très contentes de cette expérience et de l’implication des jeunes : « Ils ont préparé cette rencontre avec tout leur cœur pour offrir le meilleur d’eux-mêmes, chacun avec ses spécificités propres (cuisine, dessin, bricolage, musique)  »
Ce projet a été réalisé dans l’esprit de se mettre à la suite de Jésus qui a osé tant de rencontres avec des personnes exclues de leur société. « Ces moments furent très riches en émotions et en partages. L’élément qui nous a le plus marqué dans ces échanges intergénérationnels était le sourire qui illuminait le visage de chacun, à l’image d’un rayon de soleil. »

A Orp-Jauche, huit enfants qui préparaient leur profession de foi ont rencontré cette année une trentaine de résidents à la résidence Malevé, lors d’une après-midi. Une des catéchistes Gisèle Minnoye, relate qu’elle a été touchée par la densité des échanges, par l’amitié partagée. Les enfants avaient préparé selon leurs talents plusieurs animations : un exercice de gymnastique, la lecture de poèmes, le spectacle d’un clown. Après cette représentation, ils sont allés deux par deux avec quelques personnes âgées pour jouer à un jeu de société. Ce contact privilégié a facilité le cœur à cœur et la joie d’être ensemble. « Les enfants, forts de cette belle expérience de vie, ont compris que de simples petits gestes donnés avec tendresse et affection, apportent joie et paix à ceux qui les reçoivent et qu’en retour, eux-mêmes se nourrissent de ces dons précieux qui les font grandir dans l’amour de Dieu. » se réjouit la catéchiste.

L’écriture comme lieu de rencontre

Dans le Brabant centre, Nathalie Morel, catéchiste, a eu l’idée sur l’année 2012-2013 de faire écrire un cahier intergénérationnel suite à la lecture d’un livre où une personne âgée meurt seule malgré une vie riche en relations. Elle a alors proposé au groupe de jeunes en post-caté de Bierges de rendre visite à des personnes du home de la Closière à Wavre et de leur poser des questions sur leur vie : leur enfance, leur plus grande joie, un regret, des conseils à donner pour les jeunes générations. Tous les témoignages ont été collectés et ont abouti à un cahier illustré par quelques dessins : « Ce fut une enfilade de perles, qu’aujourd’hui encore, je partage à table avec mes enfants, tout comme une prière. Tout témoignage est à accueillir et à célébrer », résume Nathalie Morel.

C’est suite à une rencontre avec une dame alitée passionnée de livres, que Nathalie Morel propose la lecture d’un même livre à des personnes de 17 à 90 ans, avec toujours le même objectif : le partage de ce que l’on est. Le bibliothécaire bénévole de la Closière est de la partie et déniche les livres adaptés à un partage et à tous les âges. Cette année 2013-2014, le groupe d’une dizaine de personnes s’est retrouvé une fois par trimestre pour partager autour d’un livre que chacune avait lu. Chacune dit ce qui la marque, comment elle aurait réagi à la place de tel ou tel personnages. Une des participantes témoigne : « Ce qui m’a le plus interpellé fut de voir le nombre de réactions différentes à la lecture de ce livre. A travers les avis sur le livre, chacun exprime aussi une part de son vécu, ce qui permet un échange très fort avec les autres participants, malgré les différences d’âge. ». Pour Nathalie « Ces quelques mots expriment l’essentiel de ce que ce projet véhicule : le partage, le lien et l’enrichissement du cœur et de nos vies. » Partager ses talents, discuter autour d’un livre sont donc autant d’occasions pour que diverses générations s’apprivoisent et osent la rencontre au-delà des différences de culture : des initiatives qui pourraient donner des idées à d’autres.
Elisabeth Dehorter

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273