JMJ : Veillée dans les ruines à Orval

Tu es déjà venu plusieurs fois à OJP. Qu’est-ce que cela t’apporte ?

Publié le 25/07/2013 à 23:47

"J’ai vécu 12 ans dans un milieu où il fallait montrer qu’on était chrétien et je m’en étais fait un devoir. Mais progressivement, je me suis aperçu qu’en vivant ma foi de manière si démonstrative, j’étais en train de vouloir entrer dans la noix en la cassant : quand on est maladroit, on casse la coquille et la noix. Ma première venue à OJP m’a permis de commencer à recoller les morceaux : j’ai découvert qu’on pouvait se mettre simplement à l’écoute de la Parole de Dieu, sans casser la noix car à travers cette simplicité, Dieu agit."

"Il y a deux ans, j’ai vécu deux expériences fortes. Les JMJ de Madrid m’ont fait découvrir une Église universelle dont je fais partie, avec beaucoup de jeunes qui veulent cheminer dans la foi. La seconde expérience a été ma première venue à OJP et la découverte de la grande ouverture des Frères. J’ai alors fait un bain de prière solitaire et communautaire. La prière donne des fruits : aimer davantage les autres, grâce à Dieu. Par la prière, je peux aussi offrir des personnes à Dieu, surtout quand je me sens impuissante pour elles. À Orval, je trouve un chez-soi dans le silence et je peux abandonner ce qui me dépasse dans la confiance, grâce à ma foi en Dieu."

 

Pourquoi être venu à Orval dans le cadre des JMJ, avant d’aller à Samb’Rio ?

"Parce que nous avons voulu méditer sur notre vie quotidienne dans la prière avec les Frères, pour prendre conscience du bien que l’on pouvait apporter aux autres. Nous nous sommes abandonnés à Dieu, avant de partir rencontrer les autres."

"Durant cette retraite, nous avons été en grande communion avec les jeunes qui sont à Rio et au festival Come & See. J’ai passé une semaine magnifique à Orval. C’est très beau d’être porté par la prière des moines : ils prient pour et avec nous… Ils ont beaucoup d’humour. On pense que les moines sont des hommes tristes, mais ce n’est pas vrai : ils sont très simples et joyeux. Merci beaucoup à la communauté. J’ai vécu de beaux moments pour repartir annoncer la Bonne Nouvelle et mieux être chrétien. J’aime la parole de Jean-Paul II : N’ayez pas peur ! Ouvrez toutes grandes vos portes au Christ ! Comme le Christ, c’est important de ne pas avoir peur de se dépasser pour aller vers les autres et vers Dieu."


Source © www.JMJ.be

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273