JMJ, la veillée-Lumière

Après être arrivé au Campus Misericordiae et passé par la Porte de la Miséricorde avec cinq représentants de la jeunesse, le pape a prononcé une homélie durant la veillée de prière avec les jeunes au Campus Misericordiae . François s'est adressé aux deux millions de personnes présentes à Brzegi, près de Cracovie, pour veiller avec lui en priant et en chantant la gloire du Seigneur.

C’est le Cardinal Stanisław Dziwisz métropolite de Cracovie qui accueilli l’immense assemblée devant laquelle était exposé le Saint-Sacrement sur un autel appelé « Lumière de la Réconciliation et de la Paix ».Venus du monde entier, les pèlerins ont écouté les paroles du Saint-Père avec attention et recueillement.

Voici un passage du texte prononcé par le pape. A lire en cliquant sur le document lié

« Chers jeunes, nous ne sommes pas venus au monde pour ‘‘végéter’’, pour vivre dans la facilité, pour faire de la vie un divan qui nous endorme ; au contraire, nous sommes venus pour autre chose, pour laisser une empreinte. Il est très triste de passer dans la vie sans laisser une empreinte. Mais quand nous choisissons le confort, en confondant bonheur et consumérisme, alors le prix que nous payons est très mais très élevé : nous perdons la liberté. Justement ici, il y a une grande paralysie, lorsque nous commençons à penser que le bonheur est synonyme de confort, qu’être heureux, c’est marcher dans la vie, endormi ou drogué, que l’unique manière d’être heureux est d’être comme un abruti. Il est certain que la drogue fait du mal, mais il y a beaucoup d’autres drogues socialement acceptées qui finissent par nous rendre beaucoup ou de toute manière plus esclaves. Les unes et les autres nous dépouillent de notre plus grand bien : la liberté »

Source ©www.eglise.catholique.fr
© photo www.krakow2016.com

Lire l’homélie du pape

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273