JMJ La matinée des Belges

Les JMJ sont officiellement ouvertes ! 1200 jeunes de toute la Belgique se sont réunis à l'église St-Joseph avant la rencontre de centaines de milliers de jeunes sur la plaine du Blonia.

C’est l’eucharistie présidée par le Cardinal Stanislas Dziwisz hier soir qui a donné le coup d’envoi des XXXIes Journées mondiales de la jeunesse. Avant la rencontre de centaines de milliers de jeunes agitant le drapeau de leur pays sur la plaine du Blonia, un avant-goût nous a été donné par la matinée des Belges à l’église Saint-Joseph de Cracovie. Plus de mille compatriotes se sont donné rendez-vous pour louer le Seigneur, partager les expériences vécues lors des pré-JMJ dans leurs communautés et groupes respectifs. Mgr Kockerols nous a donné un petit enseignement sur le deuxième chapitre des Actes des apôtres : grimpant sur une chaise, il nous a parlé des quatre pieds de cette chaise, solides et d’égales longueurs qui assuraient sa solidité. Nous aussi, nous pouvons nous appuyer sur quatre piliers dans l’Église : l’enseignement et la foi des Apôtres, la prière personnelle, la communion fraternelle et la fraction du pain. En petits groupes, chacun a pu échanger sur le pilier qui lui semblait le plus évident et celui qui lui paraissait le plus difficile à vivre. Le sommet de cette matinée fut la rencontre avec le Seigneur dans l’adoration. C’est bien Lui, en effet, qui nous rassemblait tous à Cracovie, alors que nous venions de divers horizons. Après une photo et l’apéritif, chacun a retrouvé son groupe pour poursuivre l’après-midi de son côté, en accomplissant par exemple le pèlerinage au sanctuaire Jean-Paul II et à celui de la Divine Miséricorde. Après l’eucharistie de lancement, nous sommes rentrés en train dans notre paroisse d’accueil, à Libiąż. Lors de ce trajet, nous avons vécu les JMJ dans toute leur splendeur : des quais bondés, des trains pleins à craquer, et une ambiance de folie dans le wagon avec des Français infatigables. Nous avons finalement pu retrouver nos familles d’accueil qui nous attendaient patiemment à la gare.

Après une bonne nuit de sommeil – quoiqu’un peu courte ­–, nous avons retrouvé un groupe de Français pour prier et écouter la première des trois catéchèses données par les évêques. Ce matin, c’est Mgr Ulrich, archevêque de Lille, qui nous a parlé du « temps de la miséricorde » : alors que le monde souffre chaque jour du mal et d’attentats, nous sommes invités à donner un témoignage de miséricorde en nous libérant de l’esprit de domination et des diverses formes d’esclavage qui nous retiennent. Alors, en devenant bienveillants envers nos frères et en cherchant à faire naître du neuf, nous pourrons montrer la bienveillance de Dieu là où nous sommes.

© texte et photo www.jmj.be

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273