Heureux les prêtres !

C’est en la solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ que Denis Boers, Gaëtan Parein et Jean-Rigobert Mwamba ont reçu l’ordination sacerdotale des mains de Mgr Léonard dans une cathédrale des grands jours. L’archevêque a concélébré la messe d’ordination avec ses trois évêques auxiliaires, entouré des prêtres et diacres de l’archidiocèse, des familles, amis et proches des ordinands venus compléter une assemblée particulièrement dense pour vivre ce temps fort de l’Eglise à Malines-Bruxelles.

Pour la majorité des Belges, le 22 juin 2014 est marqué d’une pierre blanche grâce au match des Diables contre la Russie assurant à la Belgique sa qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football. Mais pour Denis, Gaëtan et Jean-Rigobert ce jour restera à jamais celui de leur ordination presbytérale. Ainsi que l’a souligné Mgr Léonard dans une homélie « à la belge », bilingue.

« L’Eucharistie n’est pas le tout dans la vie d’un prêtre, mais elle en est le cœur. Un prêtre qui ne vit pas profondément de l’Eucharistie, ne pourra s’épanouir dans son ministère. Dans l’Evangile de saint Jean (6,51-58), mettant en exergue le lien de l’incarnation, Jésus parle de l’Eucharistie d’une façon extrêmement réaliste : le pain que je donnerai, ne sera pas comme la manne dans le désert, mais ce sera ma chair. Le pain qui nous est donné est Celui qui se livre à nous avec son humanité dans l’Eucharistie. Un événement éminemment réaliste s’est produit : et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous. Nous vivons de cela ! Parce que si Jésus n’est pas l’éternelle Parole de Dieu, s’il n’est pas le Verbe de Dieu, alors qui est Jésus ? il est un prophète parmi tant d’autres. Comment pourrions-nous vivre de l’Eucharistie telle que Jésus en parle si d’abord nous ne croyions pas que Jésus est le seul homme de toute l’histoire du monde devant lequel nous pouvons nous agenouiller en disant comme saint Thomas Mon Seigneur et mon Dieu ?
Dans le prolongement de l’incarnation et de l’eucharistie, il y a aussi la garantie de notre propre résurrection à la suite de Jésus : celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle dès maintenant. Jésus ressuscité nous ouvre une espérance que lui seul ouvre dans l’histoire du monde. Le Ressuscité nous dit à chacun, et spécialement en ce jour, toi aussi tu es créé pour la vie éternelle pas seulement de ton âme, mais de ton corps recréé, transfiguré. C’est une promesse extraordinaire ! Nous passons sur cette terre, mais avec la communion au corps du Christ nous nous nourrissons de la vie impérissable.
Dans la vie de tous les êtres humains, il y a des moments d’épreuves, de détresse, de dépression… mes confrères prêtres et ceux que je vais ordonner auront aussi ces moments de découragement, de contradiction… j’appelle chacun à être pour autrui et pour nous-mêmes des prophètes d’espérance qui espèrent contre toute espérance.
 »

Un grand jour donc rythmé par des temps forts à la symbolique visuellement très parlante. La liturgie de l’ordination s’est ouverte graduellement avec l’invocation à l’Esprit saint, l’engagement des ordinands, la litanie des saints. Chantée par toute l’assemblée, dans cette litanie la force de l’Esprit demandée pour les futurs prêtres est celle qui a guidé tant de saints et de saintes à travers l’histoire. Le moment est impressionnant pour tous à la vue des trois hommes prosternés, pendant que l’assemblée implore pour eux la grâce de Dieu.
Lors du geste de l’imposition des mains de l’archevêque, (après lui les autres prêtres ont fait de même), les trois candidats reçoivent le don de l’Esprit Saint pour la charge qui leur est conférée.
Aussitôt après la prière d’ordination, chaque nouvel ordonné est revêtu de l’étole presbytérale et de la chasuble, pour que soit manifesté extérieurement le ministère qu’il devra accomplir dans la liturgie. Puis, l’archevêque a répandu dans les mains des nouveaux prêtres le saint Chrême qui va les fortifier. Enfin, Denis, Gaëtan et Jean-Rigobert se sont vus remettre le pain et le vin, représentant l’offrande du peuple saint qu’ils sont appelés à présenter à Dieu, et qui deviendront dans l’eucharistie le Corps et le Sang du Christ. Après les chaleureuses accolades de paix échangées fraternellement avec les évêques et les prêtres, les trois nouveaux prêtres ont exercé pour la première fois leur ministère en concélébrant avec leurs évêques (Mgr Léonard, Hudsyn et Kockerols) la liturgie eucharistique.

Après plus de deux heures et demie de célébration, l’archevêque a annoncé quelles seront les missions des nouveaux prêtres. Gaëtan Parein sera vicaire à la paroisse Saint-Etienne de Braine-l’Alleud. Denis Boers sera, comme il en avait marqué le désir, au service de la pastorale de la santé en hôpital. Quant à Rigobert il sera prêtre Fidei Donum envoyé par son évêque de Mbuji-Mayi (RDC) au diocèse de Bruges.

Bernadette Lennerts


A l’issue de la célébration, chaque nouveau prêtre s’est adressé à l’assemblée. Retrouvez ces moments en cliquant sur les documents liés.
Ecoutez l’intervention de Gaëtan Parein
Ecoutez la réaction à chaud de la maman de Gaëtan
Ecoutez le sentiment d’Emmanuel De Ruyver ordonné ici même il y a cinq ans
Ecoutez la réaction d’Alain de Maere doyen de Saint-Etienne à Braine-l’Alleud
Regardez les photos de la célébration via notre galerie
 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273