Favoriser la liturgie : mission des responsables du Temporel

Le Temporel est au service de la pastorale. Une affirmation souvent entendue. Mais comment vivre cela à la lumière des Unités pastorales, installées ou encore en chantier ? C’était l’objet de la formation proposée aux responsables des Fabriques d’églises, à Beauvechain, le samedi 25 mars 2017. Deux orateurs, le doyen Patrick Willocq et Monsieur Patrick du Bois, ont tour à tour pris la parole.

De l’église bâtiment au Peuple de Dieu
C’est sûr que le bâtiment église représente une réalité plus large : lieu où le « Peuple de Dieu se rassemble pour la messe, forme une assemblée organique et hiérarchique, s’exprime par la diversité des ministères et des actions ». Ce sont là quelques mots introductifs du Missel rappelé par l’abbé Willocq. Le théologien et liturge a amorcé son exposé par un rattachement du service matériel de l’église à la conception biblique du sanctuaire, de l’assemblée et de l’ecclesia. Ainsi, d’une vision matérielle, on s’élève à une compréhension spirituelle de l’« église » comme « salle d’audience du Seigneur », à l’« Église » comme « l’ensemble des fidèles » réunis. Dans un cas comme dans l’autre, a noté le doyen Willocq, on peut remarquer des implications concrètes. L’église, quoique relevant d’abord du Temporel, est un lieu de rassemblement de la communauté, célébrant l’eucharistie qui donne une large place à l’écoute de la Parole de Dieu. Dans ce sens, la diversité des ministères contribue à y rendre efficace l’action salvifique du Christ. Avec un accent particulier sur la célébration des sacrements, et donc sur le baptême comme porte d’entrée. Tout en y apportant les soins nécessaires, en aménageant sa capacité d’accueil, de facilitation de rencontres et de prière, l’église doit mener vers la perception de l’Église-Peuple de Dieu. La disposition de l’autel, de la crédence, de la croix comme du tabernacle,… sont autant d’éléments à mettre en valeur.

Des finances des Unités pastorales
C’est pour que les paroisses répondent aussi à cette mission que Patrick du Bois a proposé des éléments pour une gestion financière des Unités pastorales. L’Unité pastorale, en tant que nouvelle entité pastorale, se dote d’un calendrier d’activités. Ces activités nécessitent des finances. Raison pour laquelle, selon Patrick du Bois, le responsable de l’Unité est invité à créer un conseil économique de l’UP. Les missions de ce conseil se centreront sur le développement d’« une vision d’ensemble sur les questions d’ordre temporel » et sur la gestion quotidienne des finances. Ses membres feront également partie des gestionnaires locaux de l’AOP et enverront un représentant au conseil de l’Unité pastorale.

Ici ou là, les activités peuvent avoir une grande implication financière. Le service du Temporel propose la création d’une section AOP spéciale « finances » de l’Unité pastorale. Avec un compte bancaire propre. Tout en veillant à une répartition équitable des engagements financiers entre toutes les paroisses.

Alfred Malanda

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273