Evangélisation et danse à Wavre avant les JMJ

Parmi les routes proposées aux jeunes, le "Festival Come and see » propose aux jeunes de s’arrêter dans cinq villes belges, du 10 au 16 juillet. Après Braine-l’Alleud et Fleurus, la trentaine de jeunes du festival se sont arrêtés à Wavre ce mardi 12 juillet.

L’après-midi, pendant que certains répétaient la veillée du soir, d’autres sont partis par binôme dans les rues pour évangéliser. Ils ont invité les passants à venir à la veillée de prière, en distribuant des flyers aux adultes et des smarties aux enfants, en expliquant ce que sont les JMJ.
Ils ont aussi fait une « flasmob », une chanson avec des gestes, une manière de partager leur joie de suivre le Christ. « Cette joie est contagieuse, elle ne s’impose pas mais elle dispose les cœurs à la rencontre » expliquait l’abbé Emmanuel de Ruyver dans l’homélie de la messe de fin de journée.
Les jeunes ont été dans l’ensemble bien accueillis, « une femme nous a partagé sa foi, un monsieur a dit qu’il viendrait, j’espère qu’il sera là ce soir à la veillée », rapporte Constance, 17 ans.

Prier avec tout son être
La veillée « spectacle et prière », animée par les jeunes et leurs accompagnateurs, avait de quoi interpeller et valait le déplacement : jeux de lumière, danse, musique, lectures d’évangile ou de méditation.
La première partie de la veillée a favorisé un climat d’intériorité, d’éveil du cœur à la beauté de Dieu. Chacun pouvait se laisser toucher par l’un ou l’autre texte mis en scène au moyen de la pédagogie des Pèlerins Danseurs : Jean-Baptiste, la femme pécheresse, la passion…

Un temps de prière personnelle et de réconciliation était ensuite proposée avec diverses démarches : écriture d’une « lettre à Dieu » ou d’intentions, prière autour de la croix, sacrement du pardon.

La soirée s’est clôturée par deux danses plus rythmées auxquelles une partie du public a participé, pour nous rappeler « qu’il est beau de demeurer parmi ses frères ».

Ce mercredi les jeunes se rendent à Namur, jeudi à Arlon, vendredi à Embourg : autant de villes où ils vont semer leur joie de croire.
A Battice, le samedi 16 juillet, ils seront 300 à partir pour la Pologne, où ils seront deux à trois millions : une grande fête en perspective !

Elisabeth Dehorter


En fichier lié, deux jeunes nous partagent leurs motivations à vivre les JMJ : Diego, 31 ans, séminariste à Namur pour l’Arche de miséricorde, d’origine brésilienne, et Constance, 17 ans, originaire de Nivelles, qui vit ses premières JMJ.

Reportage photo

 

Eglise catholique de Belgique
Vicariat de Brabant wallon
chaussée de Bruxelles, 67
B-1300 Wavre
0032 (0)10 : 235 . 260

Secrétariat du vicariat
Eva Calatayud Saorin
0032 (0)10 / 235.273